Le designer de jeux vidéo, Shigeru Miyamoto AP

  • Le légendaire Shigeru Miyamoto, qui a créé "Super Mario" et "The Legend of Zelda" ainsi que d'autres franchises, essaie de laisser de la place à une nouvelle génération de dirigeants au sein de son entreprises.
  • Miyamoto préfère ne pas embaucher de gamers: il cherche plutôt des candidats ayant d'autres capacités et centres d'intérêt.
  • Les gamers veulent améliorer ce qui existe déjà, alors que Nintendo donne plutôt dans l'expérimentation, et veut trouver de nouvelles manières de s'amuser, a dit Miyamoto.

Vous pourriez penser que le fait d'être un "gamer" (un joueur de jeux vidéo aguerri) vous donnerait un avantage pour travailler chez Nintendo, un des géants du jeu vidéo.

Mais ce serait plutôt un handicap. 

Le légendaire Shigeru Miyamoto, designer star de Nintendo, veut encourager une nouvelle vague de personnes talentueuses à prendre sa place, alors qu'il cherche à prendre du recul sur l'entreprise, a-t-il confié au New York Time dans une interview. Mais Miyamoto recherche des candidats et candidates qui n'ont pas de notions préconçues sur cette industrie.

Cela signifie qu'être un gamer est en fait un défaut.

"Je cherche toujours des designers qui ne sont pas des fans de jeux vidéo super passionnés", a-t-il dit au NYT.

C'est parce que, selon lui, les personnes qui jouent aux jeux vidéo ont moins tendance à vouloir tester de nouvelles idées.

"Je fais très attention au fait qu'ils ne soient pas des gamers et qu'ils aient d'autres centres d'intérêts et compétences", a-t-il ajouté.

Au départ, Miyamoto, plus connu pour avoir créé les franchises Nintendo "Super Mario", "Donkey Kong," et "The Legend of Zelda", ne souhaitait pas faire des jeux vidéo. Il voulait être un artiste. Il a été embauché par Nintendo après avoir montré au PDG de l'époque, Hiroshi Yamauchi, des jouets qu'il avait fabriqués lui-même.

Les plus gros succès de Yamauchi ont été inspirés, par certains aspects, de sa vie. Dans plusieurs interviews, Miyamoto a confirmé que la "Légende de Zelda" était tirée de ses souvenirs d'exploration de Kyoto lorsqu'il était enfant. Et le jeu de stratégie "Pikmin" de 2001 lui est venu après avoir passé du temps dans son jardin.

"Super Mario Odyssey" rend hommage à des anciens jeux. Nintendo.

Le portrait que fait le Times montre clairement que Miyamoto et Nintendo considèrent que cette approche non-traditionnelle est un élément central au succès de l'entreprises, et que l'expérimentation est ce qui a permis à Nintendo de rester toujours pertinent sur ce marché pendant 30 ans. 

Même "Super Mario Odyssey" et "The Legend of Zelda: Breath of the Wild" sont des exemples de l'appétit de l'entreprise pour la prise de risques. 

Il est difficile de contredire cette stratégie au vu du succès de l'entreprise. Il y a 10 ans, Nintendo a pris un grand risque avec sa console Wii, plus portée sur les jeux simples que des graphismes de qualité, et ça a marché. Nintendo a vendu 101 millions de Wii.

Bien que la console qui a suivi, la Wii U, a été un flop, la dernière console Switch se vend comme des petits pains: 10 millions de Switch vendues dans les neuf mois après sa mise en vente. L'entreprise a relevé ses prévisions de ventes à la hausse, de 10 à 16 millions pour sa première année, a rapporté le NYT.

Version originale: Matt Weinberger/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Ce graphique montre pourquoi la Nintendo Switch a un avantage dont ne dispose aucun autre de ses concurrents

VIDEO: Voici qui de vous deux devrait payer lors d'un premier rencard