Extrait de "La Famille Tenenbaum". Capture Netflix

Le cabinet Deloitte vient de dévoiler ce jeudi 7 septembre 2017 la 7e édition de son étude sur les relations entre les banques et leurs clients.

D'après cette enquête réalisée en juin 2017, la satisfaction des Français envers leurs banques est à la hausse: 82% des personnes interrogés ont répondu être satisfaites de leur banque, contre 77% en 2016.

Malgré cette tendance positive, il y a une chose dans laquelle toutes les banques — classiques, mutualistes, en ligne ou banque publique — sont très mauvaises, selon l'étude Deloitte: accompagner le client dans les moments difficiles (décès d'un proche donc succession, chômage, divorce, dépendance d'un proche...).

Ainsi, à la question "La banque vous a-t-elle suffisamment accompagné?" en cas de succession (suite au décès d'un proche), 26% des clients interrogés ont répondu "non, pas du tout", 27% "non plutôt pas", 33% "oui plutôt" et 14% "oui, tout à fait". 

Voici les résultats pour la même question en cas de chômage:

  • 31% des clients interrogés ont répondu "non, pas du tout",
  • 36% "non plutôt pas"
  • 25% "oui plutôt"
  • et seulement, 8% "oui, tout à fait".

Pour le divorce, 34% des sondés ont répondu "non, pas du tout", 34% "non plutôt pas", 23% "oui plutôt" et 10% "oui, tout à fait". 

"Ces chiffres sont très peu regardables pour un directeur de banque. Ça devrait faire soulever un plan d'action immédiat", a commenté Baudoin Choppin de Janvry, directeur conseil bancaire chez Deloitte, lors de la présentation de l'étude.

"Pour un divorce par exemple, si la banque se débrouille mal, les deux conjoints ferment leurs comptes, la banque perd ainsi deux clients", a pris pour exemple Baudoin Choppin de Janvry.

"Il existe tout de même des écarts importants entre les banques", a-t-il précisé. Il indique notamment que les banques "mutualistes sont un peu meilleures", citant les conseillers éco-soc de la Caisse d'Epargne qui s'occupent notamment de clients en difficulté financière. 

Dans les moments difficiles, les clients attendent de leurs banques qu'elles les guident dans leurs choix financiers et patrimoniaux mais aussi "de l'humain", a souligné le directeur conseil bancaire de chez Deloitte. 

Pour cette étude réalisée en juin 2017, 3304 clients particuliers de banques françaises — de tous types (classiques, mutualistes, en ligne et la seule banque publique en France qui est la Banque Postale) — ont été interrogés en ligne.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Oxford et Cambridge sont devenues les meilleures universités du monde mais le Brexit pourrait vite changer ça