La montre Adidas MiCoach Smart Run. YouTube/Bro Bac

Adidas renonce à fabriquer sa propre gamme d'objets connectés portables.

D'après un communiqué cité par TechCrunch, le géant du sportswear veut concentrer sa stratégie digitale sur ses deux plateformes phares: l'application de running Runtastic, achetée en 2015 pour 240 millions de dollars, et sa nouvelle appli de shopping, lancée en novembre et qui veut proposer une expérience personnalisée à ses clients en intégrant l'IA.

 WWD avait révélé en premier, la semaine dernière, qu'Adidas fermait son unité Digital Sports. Cette équipe de 74 personnes était dédiée au développement des technologies propres aux objets connectés, notamment des bracelets, des montres et des chaussures équipées de capteurs.

La décision d'Adidas suit celle de ses concurrents. En novembre 2017, Under Armour a annoncé mettre fin à sa gamme HealthBox après deux ans d'existence. En 2014 déjà, Nike arrêtait la fabrication de son bracelet connecté FuelBand, avant de s'associer avec Apple pour lancer en 2016 une Apple Watch Nike+.

Adidas, qui a sorti plusieurs bracelets connectés ainsi qu'une smartwatch sous la marque miCoach, a par ailleurs signé un partenariat avec le fabricant Fitbit en août 2017. Ce dernier va commercialiser une édition limitée Adidas de sa smartwatch Ionic en 2018.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Apple a une activité cachée qui dépasse déjà certaines compagnies aériennes