Adidas a publié de solides résultats pour le troisième trimestre ce jeudi 9 novembre 2017, portés par une hausse de ses ventes en Chine (+28%) et en Amérique du Nord (+23%).

L'équipementier sportif allemand a fait état d'une hausse de plus d'un tiers de son bénéfice net au T3, à 526 millions d'euros contre 512 millions d'euros attendus par les analystes interrogés par Reuters.

En revanche, son chiffre d'affaires, bien qu'en progression de 9% à 5,677 milliards d'euros, est ressorti en-dessous des attentes du consensus qui tablait sur un CA de 5,86 milliards d'euros.

Par ailleurs, Adidas a fait état d'une baisse des ventes de ses articles pour le football et le basket-ball, due principalement à la fin de deux grands contrats de parrainage.

Enfin, les ventes de la marque Adidas et de sa filiale Reebok ont diminué de 17% en Russie, où le groupe allemand ferme actuellement des magasins. 

Résultat: le titre Adidas chute à la bourse de Francfort ce matin. Vers 9h30, il est en baisse de 2,31% à 179,85 euros. 

Le titre Adidas le jeudi 9 novembre 2017 vers 9h30 (heure française) à la bourse de Francfort. Investing.com

Adidas et Puma gagnent des parts de marché en Amérique du Nord où les consommateurs plébiscitent leurs marques rétro comme Superstars, aux dépens de Nike et d'Under Armour.

Nike a annoncé en septembre dernier la plus faible croissance de son chiffre d'affaires en sept ans, tandis qu'Under Armour a fortement réduit en octobre ses objectifs 2017.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un robot humanoïde a fait un tour de circuit sur une moto Yamaha — et les images sont fascinantes

VIDEO: Ces oreillettes connectées veulent briser les barrières entre les langues — elles traduisent rapidement les paroles de votre interlocuteur(trice)