Adidas va bientôt vendre AM4PAR (Adidas made for Paris) pour les coureurs parisiens. . REUTERS/Hamad I Mohammed

Adidas s'appuie sur le numérique et les robots d'une nouvelle usine pour lancer des modèles de chaussures spécifiques aux coureurs habitants à Londres, Paris, Los Angeles ou Tokyo, rapporte Bloomberg.

Les Français pourront bientôt voir ce que ça donne en magasin.

Selon le site Quartz, le 26 octobre, la marque aux trois bandes révèlera la chaussure AM4PAR — pour "Adidas made for Paris" — en ligne et dans le magasin des Champs-Elysées à Paris, a repéré l'Usine digitale

Pour proposer ses modèles locaux, les designers du rival de Nike sont allés à la rencontre des clients d'Adidas — coureurs urbains. Ils ont analysé leurs allures grâce à des capteurs et échangé sur leurs habitudes avec la volonté de développer des chaussures adaptées aux contraintes spécifiques de New York, Shanghaï, Paris ou Londres. 

Avec ces produits, Adidas ne recherche pas le volume mais il montre à ses rivaux de quoi il est capable sur le plan technologique pour créer une communauté de consommateurs engagés.

Adidas a prévu de produire 500.000 paires pour commencer. La marque qui fabrique 360 millions de paires de baskets par an a donc dû revoir tout son processus de production pour se lancer sur des petites séries. 

"En règle générale, nous attendons que nous ayons 50.000 ou 100 000 paires prêtes, puis nous les lançons", confirme auprès de Quartz James Carnes, vice-président de la stratégie de marque mondiale Adidas. "C'est l'ancienne façon."

Pour ce faire, Adidas vient d'inaugurer une nouvelle usine en Allemagne, baptisée "Speed Factory". A terme, la marque prévoit d'en ouvrir une autre unité à Atlanta, sur les terres de Nike.

Là où il faut en moyenne 18 à 24 mois à Adidas pour sortir une paire de baskets issue de différentes villes ou pays, la "Speed Factory" réduit les cycles de fabrication d'une chaussure en fusionnant les étapes de conception et de production. Numérisée et robotisée, elle est pratiquement entièrement automatisée.

Adidas a dépensé 164 millions d'euros en recherche et développement en 2016, tous produits confondus. Un montant en constante progression.

"Le prochain niveau d'itération pourrait être une chaussure qui envoie des informations sans avoir besoin de le connecter à un câble ou à un lecteur NFC, en utilisant la technologie basse fréquence 5G", explique Michael Voegele, directeur industriel, au site internet américain.

Voici une vidéo de la "Speed Factory" d'Adidas:

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le patron d'Apple explique pourquoi il préfère la réalité augmentée à la réalité virtuelle — et cela pèsera dans la course pour remplacer le smartphone