Les cofondateurs d'Adikteev: Frédéric Leroy, Xavier Mariani, Emilien Eychenne (de g. à dr;).

Adikteev, plateforme de marketing digital spécialisée dans le ciblage publicitaire à la performance, annonce une levée de fonds de 10 millions d'euros mené par le nouveau fonds d'investissement Ring Capital, aux côtés des investisseurs historiques, ISAI, Ventech et BNP Développement.

Créée fin 2012 par Frédéric Leroy, Xavier Mariani et Emilien Eychenne, la startup française avait précédemment levé 1,1 million d'euros en 2014. Elle a rapidement su séduire éditeurs et annonceurs en affichant des publicités sur mobile avec lesquelles l'utilisateur a envie d'interagir, à l'instar d'un jeu par exemple.

Saluée par le cabinet Deloitte comme l'une des entreprises tech en Europe ayant connu la plus forte croissance entre 2013 et 2016 — de l'ordre de +6142% — Adikteev va notamment utiliser ces fonds pour se développer aux Etats-Unis — où elle possède déjà deux bureaux à San Francisco et New York — et renforcer sa technologie.

Mais ce tour de table va également permettre à Adikteev de financer son développement par des acquisitions externes, quand bien même elle est encore une jeune société.

"Beaucoup de fondateurs de startups réfléchissent en terme de croissance organique et pas de croissance externe car ils sont dans une démarche d'innover et de révolutionner", explique Geoffroy Bragadir, cofondateur avec Nicolas Celier de Ring Capital, interrogé par Business Insider France.

"Or, il n'y a pas beaucoup d'entreprises financées en early stage qui survivent mais elles disposent d'actifs, de technologies ou d'un portefeuille clients. Elles n'intéresseront pas des banques d'affaires mais en les adossant à des startups plus grosses, on peut faire quelque chose d'intelligent. C'est un accélérateur de croissance. C'est ce qu'on veut faire avec Adikteev."

L'investisseur précise qu'il ne s'agit pas de s'intéresser à des reprises d'entreprises à la barre du tribunal de commerce mais de "petites structures qui ont peut-être atteint un plafond de verre".

D'ailleurs, Adikteev sait faire: depuis sa création, elle a déjà acquis deux sociétés, MotionLead en 2015 et TradeMob en 2017.

Cette stratégie n'est pas sans rappeler celle qui a fait le succès d'un entrepreneur emblématique du web français, Pierre Chappaz. Sa marque de fabrique: les fusions-acquisitions de startups et un talent certain pour lever de l'argent.

Sa première grande réussite dans le numérique à été la cession pour 475 millions d'euros du comparateur de prix Kelkoo à Yahoo!.

Treize ans plus tard, il a réédité en revendant pour 285 millions d'euros le spécialiste de la publicité vidéo Teads à Altice, après avoir procédé à près de dix opérations de croissances externes en sept ans.

"Je ne sais pas si c'est un modèle pour Frédéric, Xavier et Emilien qui ont leur propre personnalité mais c'est un "business case" qu'on ne peut regarder qu'avec intérêt et modestie vu sa réussite", répond Geoffroy Bragadir.

Adikteev est le premier investissement du fonds Ring Capital, doté de 140 millions d'euros. Sur les quatre prochaines années, il compte investir dans dix à quinze startups en hyper-croissance, rentables ou proches de l'être. "Nous voulons aider à transformer des PME en ETI du numérique", résume dans une formule Geoffroy Bragadir.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La DG de YouTube s'en prend à Facebook: 'Ils devraient revenir aux photos de bébés'

VIDEO: Voici les aliments à manger pour avoir un cœur en bonne santé