En 2015, Shun Matsuzaka, planneur à l'agence de publicité McCann, a décidé de lancer un "projet de génome créatif": il voulait créer la première intelligence artificielle au monde capable de jouer le directeur créatif et de réaliser des spots publicitaires. 

Et la semaine dernière, Shun Matsuzaka a présenté sa création lors de la conférence annuelle d'ISBA, équivalent britannique de l'Union des annonceurs en France, à Londres.

Les voici: 

Le robot a été baptisé AI-CD β. Amy Vivian Photography

Matsuzaka et son équipe, réunis dans une nouvelle division au sein de McCann Millennials, ont commencé  par décomposer un spot publicitaire en deux parties:

La partie créative: le type de marque, le but de la campagne, le public visé et l'affirmation que la publicité devrait faire. 

Les éléments du spot publicitaire: soit le ton, la forme, la célébrité, la musique, le contexte et le point essentiel à retenir.

L'intelligence artificielle, qui exerce la profession de directeur créatif. McCann Japan

Puis, ils ont constitué une base de donnés à partir de publicités de tous les gagnants de certains des plus grands prix au Japon ces 10 dernières années — en qualifiant et classant chaque élément de ces spots pour comprendre ce qui a fait leur succès. 

Le géant de la confiserie Mondelez a été le premier client à vouloir tester le robot directeur créatif.

McCann a mis en concurrence le robot avec le directeur créatif humain Mitsuru Kuramoto pour créer un spot publicitaire pour les pastilles à la menthe Clorets, dont le message principal est le suivant: "une haleine fraîche instantanée qui dure 10 minutes."

Une campagne publicitaire qui fait la promotion de cette expérience "Homme Vs. Machine". McCann Japan/Mondelez

Le client a dû compléter un formulaire pour énumérer tous les éléments qu'il voulait voir apparaître dans la publicité. Le robot doté d'une IA a ensuite exploré la base de donnés à la recherche d'idées (on a demandé à des humains de produire la création finale). 

Les deux spots publicitaires devaient ensuite être soumis à un sondage national, pour que les consommateurs votent pour leur publicité préférée.

Testez-vous pour savoir si vous êtes capable de reconnaître le spot imaginé par un humain et celui créé par un robot:

La publicité numéro 1:

La publicité numéro 2:

La réponse: le premier spot a été créé par un robot doté d'une IA.

Heureusement pour le directeur créatif humain de McCann, son spot a remporté de justesse 54% du vote du public.

Cependant, quand la même question a été posée aux quelque 200 cadres du secteur publicitaire présents lors de la conférence ISBA, ils ont préféré la publicité du chien fou, réalisée par un robot. De toute évidence, ces cadres n'étaient pas représentatifs du public visé, mais cette expérience semble montrer à quel point une intelligence artificielle peut s'avérer créative et drôle. 

Matsuzaka a dit au public qu'il a deux grosses prédictions pour l'avenir: "L'évolution de la future agence de pub sera basée sur des algorithmes, créés par des humains", et "l'innovation ne surgit que quand les barrières traditionnelles de partenariat ont échoué."

Prochaine mission pour le loyal étalon robotique de Matsuzaka? "Japanese Idol", la version japonaise de "la Nouvelle Star". L'équipe Millennials chez McCann est en train de mettre au point une base de données commerciale pour l'industrie musicale pour voir s'il peut créer le prochain hit pop.

Version originale: Lara O'Reilly/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !