Alain Juppé

Alain Juppé dans l'arène du France Digitale Day 2016. Business Insider France

Fiscalité changeante, droit du travail complexe, financements insuffisants, opportunités de marché limitées... les entrepreneurs doivent surmonter de nombreux obstacles en France.

Dès qu'ils en ont l'occasion, ils font part de leurs griefs aux pouvoirs publics et décideurs politiques, dans l'espoir de voir les choses changer.

Alain Juppé note ainsi que les entrepreneurs l'interrogent tous au sujet d'un éternel problème français :

"Quand j'écoute les startup, qu'est-ce qu'on me dit ? Que l'amorçage, ça va à peu près. Le problème, c'est le financement de la croissance", a-t-il déclaré lors du France Digitale Day.

L'ex-Premier ministre et candidat à l'élection présidentielle de 2017 croit savoir d'où vient cette carence structurelle :

"Pourquoi n'y a-t-il pas de financement privé en France ? Parce que les Français qui ont de l'argent vont le mettre ailleurs."

Alain Juppé visite l'incubateur IFAG Bordeaux. IFAG Alumni/Facebook

Alain Juppé visite l'incubateur IFAG Bordeaux. IFAG Alumni/Facebook

Pour pallier à ce problème, Alain Juppé dit qu'il s'"engage sur une mesure impopulaire mais courageuse". Il propose la suppression de l'impôt sur la fortune (ISF). "Quand je le dis, je ne suis pas forcément cru", a ajouté l'homme politique, qui a récolté les applaudissements d'investisseurs et entrepreneurs présents dans la salle.

En revanche, la mesure ne plaît pas à tous les Français. Un récent sondage indique de 7 Français sur 10 sont opposés à la suppression de l'ISF.

Une autre manne pour financer les startup pourrait aussi se trouver du côté de l'assurance-vie, un produit d'épargne qui pèse 2000 milliards d'euros en France. "Réorienter ces fonds" pourrait aussi aider les startups à financer leur croissance.

Lire aussi : Les 8 universités les plus innovantes de France

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Comment différents objectifs d'appareil photo déforment votre visage