Angela Merkel. Thomson Reuters

  • Une cyberattaque sur le réseau privé des ministères de l'Intérieur et de la Défense allemands est "en cours", ont confirmé des autorités. 
  • Une intrusion considérée comme étant une "attaque très sérieuse" a été confirmée mercredi 28 février, mais elle était censée être "à présent sous contrôle".
  • Des médias locaux ont affirmé que le groupe d'espions en ligne Fancy Bear serait responsable, mais les autorités allemandes n'ont pas apporté de confirmation.

Une cyberattaque "sérieuse" a lieu en ce moment sur le réseau privé utilisé par les ministères de la Défense et de l'Intérieur allemands, malgré le fait que les autorités affirment que tout est sous contrôle.

"C'est une attaque en cours", a dit Armin Schuster, qui siège au conseil parlementaire des renseignements intérieurs, à la BBC.

"C'est une cyberattaque très sérieuse", a-t-il continué.

Cette nouvelle arrive au lendemain de la confirmation par les autorités allemandes qu'elles étaient bien en train d'examiner cette intrusion, qui aurait eu lieu en décembre 2017, mais qui disaient que cette attaque était "isolée" et "sous contrôle".

Les médias nationaux ont attribué ce piratage au groupe de cyberespions Fancy Bear, aussi connus sous le nom de APT28. Cependant, les autorités allemandes n'ont pas confirmé ces affirmations.

L'agence de presse allemande DPA a rapporté, en citant plusieurs sources anonymes dans la sécurité, que des hackers russes s'étaient introduits dans le réseau du gouvernement avec un logiciel malveillant, qui serait resté au sein du réseau pendant près d'un an.

D'après le site de la radio Deutsche Welle, les pirates auraient visé le réseau "Informationsverbund Berlin-Bonn" (IVBB), une plateforme de communication qui facilite les échanges de données de manière sécurisé entre les différents cabinets du gouvernement allemand.

Les renseignements allemands avaient déjà accusé Fancy Bear, en 2015, d'une attaque sur les systèmes du Parlement, qui aurait servi à récupérer des informations sensibles.

En septembre 2016, le Cabinet fédéral de sécurité et de renseignement, qui gère la cybersécurité du gouvernement, aurait conseillé à l'Allemagne de se prémunir des cyberattaques, faisant mention de APT28.

In September 2016, Germany's Federal Office for Information Security, which manages the government's cyber security, warned Germany to guard against cyber hackers, mentioning APT28 by name.

Fancy Bear est un groupe qui est très largement soupçonné de servir de façade au gouvernement russe. D'après des sites affiliés au groupe, Fancy Bear opère depuis au moins 2008, et vise des cibles comme l'aérospatial, l'énergie, les gouvernements et les médias en utilisant des techniques d'implants "sophistiqués et multi-plateformes".

Version originale: Rosie Perper/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La cyberattaque mondiale est due à un 'rançongiciel' — voici comment fonctionne ce programme malveillant

VIDEO: Voici 5 mauvaises habitudes à proscrire au réveil