L'Echo d'Amazon. Amazon

Amazon a commencé à rémunérer directement les développeurs qui créent des applis pour Alexa, l'intelligence artificielle à l'intérieur de son assistant virtuel Echo.

L'entreprise a décrit ce programme sur une page dédiée au soutien des développeurs.

"Nous explorons de nouvelles manières de récompenser nos développeurs", écrit Amazon. "Depuis mai 2017, nous offrons aux développeurs talentueux l'opportunité de gagner de l'argent en fonction des usages des utilisateurs."

La page ne précise pas combien ils pourront empocher. Pour l'instant, Amazon dit ne rémunérer que les développeurs qui créent des applis (appelées "compétences") de jeu pour Alexa. Mais l'entreprise sous-entend payer qu'elle paiera d'autres développeurs dans le futur.

"Nous commençons par récompenser ceux qui créent des 'compétences de jeu' pour Alexa, car ces compétences sont à la fois fun et offrent les expériences les plus engageantes pour nos utilisateurs", continue Amazon.

Amazon a commencé à prévenir les développeurs des jeux les plus populaires sur Alexa que de l'argent avait été déposé sur leurs comptes en banque, a relevé TechCrunch.

Un porte-parole n'a pas souhaité faire de commentaire auprès de Business Insider US.

Cette décision d'Amazon est cohérente alors que le géant de la tech affronte deux autres concurrents, l'assistant de Google et Cortana de Microsoft. Les deux laissent les développeurs créer des nouvelles "compétences" pour leur assistant.

Google HomeHollis Johnson/Business Insider

Echo domine le marché depuis plus de deux ans, et Amazon a attiré des développeurs qui ont créé plus de 10.000 "compétences". Mais les développeurs de compétences se demandaient comment gagner de l'argent grâce à ça.

Les app store comme Apple ou Google permettent aux développeurs de monétiser directement leurs applis — payer dès le départ, par abonnement ou avec des achats via l'application. Mais les compétences d'Alexa sont gratuites.

Ni Microsoft, ni Google ne paient les développeurs qui travaillent sur des compétences pour leur assistant. Avec cette décision, Amazon s'assure de les garder avec lui.

Pour reprendre les mots d'Amazon, ceci n'est qu'une "exploration" pour le moment et ils auront besoin de bien plus pour faire d'Alexa une destination séduisante pour les développeurs. Mais c'est un premier pas positif, au milieu de cette rude compétition.

Version originale : Matt Weinberger/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le nouvel assistant Echo d'Amazon montre jusqu'où le groupe est prêt à aller pour dominer la tech