Whole Foods devient une société plus secrète depuis qu'elle appartient à Amazon. AP

  • Whole Foods garde de plus en plus de projets secrets, selon des sources proches.
  • "J'ai assisté à des réunions où on m'a demandé de sortir," a dit à Business Insider un employé de Whole Foods au siège social à Austin, au Texas.
  • Jason Buechel, directeur des systèmes d'informations chez Whole Foods, a évoqué une baisse de la transparence, lors d'une réunion de l'entreprise, mardi.
  •  "Ce qui a un peu changé, c'est que nous ne pouvons plus être aussi transparents qu'avant", a t-il dit, selon les enregistrements audio obtenus par Business Insider.
  • Il décrit cela comme un "pivot" de la culture Whole Foods, mais a ajouté que "l'art de la surprise" allait "aider fondamentalement la société" grâce aux buzz autour des projets.
  • Ce changement pourrait venir de l'influence d'Amazon, qui a procédé ainsi pour créer un gigantesque buzz autour de la recherche du lieu de son second siège social.

Whole Foods devient une entreprise plus secrète depuis qu'elle appartient à Amazon, selon ses employés.

L'entreprise garde de plus en plus de projets secrets, et dans certains cas, des employés ont du quitter des réunions où des informations sur ces projets allaient être révélées, comme l'a dit, à Business Insider, un employé du siège social de Whole Foods, à Austin, dans le Texas.

"J'ai participé à des réunions où on m'a demandé de sortir", a dit à Business Insider cette personne qui a souhaité rester anonyme par peur des représailles. "Ils demandent à certains d'entre nous de quitter la salle avant de continuer la conversation."

Cette politique du secret est nouvelle pour Whole Foods, qui a traditionnellement une culture décontractée qui met en avant l'ouverture et la transparence, a ajouté cette personne.

Jason Buechel, directeur des systèmes d'informations chez Whole Foods, a évoqué une baisse de la transparence, lors d'une réunion de l'entreprise, ce mardi.

Il l'a décrit comme un "pivot" de la culture Whole Foods, mais a ajouté que "l'art de la surprise" allait "aider fondamentalement la société" grâce aux buzz autour des nouveaux projets selon les enregistrements audio de la réunion obtenus par Business Insider.

"Ce qui a un peu changé, c'est que nous ne pouvons plus être aussi transparents qu'avant", a t-il dit. "Et je pense que nous devons nous rappeler que ce n'est pas une mauvaise chose. Dans de nombreuses situations, nous faisons cela parce que nous essayons d'apporter l'art de la surprise, en lançant le programme, et cela fait parler de nous dans les médias."

Pour illustrer, il a pris l'exemple de la décision de l'entreprise de déployer petit à petit les nouvelles promotions pour les membres d'Amazon Prime, de façon à ce que ces rabais touchent un peu plus de personnes, dans de nouveaux états, toutes les deux semaines.

"Nous nous préparons actuellement au lancement du troisième lot, et c'est comme s'il y avait des centaines et des centaines de milliers de sentiments que nous sommes capables de générer parce que nous sommes à chaque fois plus surprenants," a t-il dit.

Whole Foods n'a pas souhaité commenter ces informations.

Ce changement pour moins de transparence pourrait résulter de l'influence d'Amazon, qui a ainsi créé un gigantesque buzz autour de la recherche du lieu de son second siège social.

Amazon a réussi à garder le secret autour du projet, tout en générant un gigantesque buzz en parlant publiquement de certaines parties du projet.

Lors de la réunion d'entreprise de Whole Foods ce mardi, Buechel a encouragé les employés à "ne pas prendre personnellement le fait que nous ne puissions pas toujours être transparents".

"Dans de nombreuses situations, il s'agissait de notre culture, pendant longtemps, à ce stade, c'est un pivot, mais c'est vraiment quelque chose qui aide fondamentalement l'entreprise," a t-il dit.

Version originale: Hayley Peterson/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Amazon va bientôt vous livrer de la nourriture — et ça pourrait être aussi dramatique pour le secteur que le piratage dans la musique

VIDEO: Voici pourquoi Steve Jobs ne laissait jamais ses enfants se servir d'un iPad