L'association pour l'emploi des cadres (APEC) vient de publier son baromètre 2017 sur l'insertion des jeunes diplômés de l'enseignement supérieur de la promotion 2015.

Dans l'ensemble, 92% des jeunes diplômés de niveau bac+3 ou plus ont décroché un premier emploi dans les 12 mois après la fin de leurs études. Et leurs recherches d'emploi ont duré environ deux mois et demi.

Pour choisir leur premier emploi, les jeunes diplômés privilégient 3 critères principaux (dans l'ordre d'importance):

  • l'adéquation avec leur projet professionnel (cité en premier par 33% des jeunes en poste),
  • l'intérêt du travail (29%), 
  • le lieu géographique (12%).

En revanche, la notoriété de l'entreprise et le salaire ne sont pas des critères de choix déterminants pour les jeunes diplômés de l'enseignement supérieur.

Seulement 6% des jeunes diplômés interrogés ont cité la notoriété de l'entreprise en premier critère de choix. Et 4% ont cité le salaire.

Une rémunération inférieure à celle souhaitée est l'une des principales concessions faites par les jeunes diplômés pour obtenir un emploi: 71% d'entre eux seraient prêts à l'accepter.

Dans une interview accordée à Challenges, Jean-Marie Marx, directeur général de l'APEC, a affirmé que "les entreprises ont l'intention d'embaucher jusqu'à 44.600 débutants. C'est un nombre en hausse de 8% par rapport à l'an dernier."

Il a par ailleurs rappelé que les trois secteurs les plus recruteurs étaient les activités informatiques, l'ingénierie recherche et développement, et les activités juridiques et comptables, conseil et gestion des entreprises.

Pour son étude, l'APEC a interrogé 500 jeunes diplômés de niveau bac +3 ou 4 et 1064 autres de niveau bac +5 ou plus, âgés de 20 à 30 ans au moment de l'enquête et ayant obtenu leur diplôme en 2015.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les 30 entreprises préférées par les étudiants en école d'ingénieurs en France