Tim Cook, CEO d'Apple, parle pendant une vidéo hommage au cofondateur d'Apple Steve Jobs à Cupertino, California, 12 septembre 2017. REUTERS/Stephen Lam

Le géant de la tech Apple a enregistré un record jeudi 2 août. La firme de Cupertino, cotée sur la marché du Nasdaq, à New York, a atteint les 1000 milliards de dollars de capitalisation boursière.

Apple a ainsi damé le pion aux autres Gafa — et notamment à Amazon — en devenant la première entreprise américaine à grimper aussi haut en Bourse. 

Grâce à une progression de 2,8% mardi 2 août, le titre de la société a atteint les 207,05 dollars, ce qui porte son gain à environ 9% depuis le mois de mars, alors que les résultats du premier trimestre ont dépassé les attentes.

Pour la société dirigée par Tim Cook,  c'est le couronnement d'une décennie de hausse alimentée notamment par le produit phare du groupe, l'iPhone. La marque à la pomme s'est d'abord fait connaître pour ses ordinateurs — les Macs — avant de s'imposer dans la téléphonie mobile.

Co-fondé par Steve Jobs en 1976 dans un garage, Apple affiche un peu plus de quarante an plus tard un chiffre d'affaires supérieur au produit intérieur brut d'un pays comme le Portugal.

Depuis l'introduction du groupe en Bourse en 1980, le cours de l'action a été multiplié par 500, soit 20 fois plus que le S&P 500, l'indice de référence de Wall Street. 

En 1901, le producteur d'acier US Steel Corporation était la première entreprise à atteindre le milliard de dollars de capitalisation boursière, relève The Independent. Plus d'un siècle plus tard, les sociétés du secteur des nouvelles technologiques se sont imposées comme les plus puissantes au monde. 

Avant Apple, l'entreprise PetroChina avait déjà dépassé brièvement les 1000 milliards de dollars de capitalisation, lors de son introduction à la Bourse de Shanghai en 2007. Mais les calculs du groupe pétrolier étaient alors basés uniquement sur la classe d'actions nouvellement cotées, et non sur le prix des actions déjà cotées à Hong Kong et qui restaient à un plus faible niveau, note le Financial Times

Selon Business Insider US, la rumeur court qu'Apple devrait lancer trois nouveaux iPhones cet automne - un iPhone X de deuxième génération, un iPhone X avec un écran plus grand de 6,5 pouces et un modèle iPhone à moindre coût avec un écran de 6,1 pouces. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les résultats d'Apple impressionnent et pointent vers un important lancement d'iPhone en septembre

VIDEO: Les paresseux existent depuis 64 millions d'années — voici comment ils utilisent leur lenteur à leur avantage