Apple est en recul en début de séance ce lundi 10 septembre 2018 à Wall Street après les déclarations du président américain, Donald Trump, lui conseillant de rapatrier ses chaînes d'assemblage aux Etats-Unis.

Moins d'une heure après l'ouverture de la bourse, l'action perdait 1,66% à 217,62 dollars, à 16h10, heure française.

Capture d'écran action Apple, 10 septembre 2018, à 16h10. Investing.com

Selon le courtier Bank of America Merrill Lynch (BAML), Apple devrait augmenter les prix de ses iPhone de 20% pour compenser une éventuelle augmentation du coût du travail liée à une relocalisation du montage final du smartphone sur le sol américain.

Donald Trump a déclaré samedi que le groupe à la pomme n'avait qu'à fabriquer ses produits aux Etats-Unis, s'il voulait éviter tout droit de douane sur les importations de produits en provenance de Chine.

Apple avait déclaré la veille qu'une partie importante de ses produits, dont l'Apple Watch, serait probablement affectée par de tels droits de douane; il n'avait fait aucune mention de l'iPhone.

De fait, si Apple devait augmenter ses prix pour préserver ses marges, cela aurait un effet "nettement destructeur sur la demande", jugent des analystes.

Ceux de BAML estiment que des droits de douane de 25% auraient un impact de 9 milliards de dollars.

Pour les analystes de la banque Baird, même si l'impact des droits de douane est susceptible d'accaparer l'attention des marchés à court terme, les perspectives restent positives, eu égard au prochain lancement d'un nouvel iPhone.

L'action Apple avait cédé 0,8% vendredi 7 septembre 2018.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici tout ce qu'Apple devrait annoncer à l'occasion de son grand événement annuel

VIDEO: Le PDG d'une grande compagnie aérienne donne ses conseils de voyage