Tim Cook, le directeur général de Apple. Getty

La grande nouveauté du prochain iPhone d'Apple est bien entendu liée à son écran. Un écran qui accueillera une toute nouvelle technologie, jamais utilisée sur un écran d'iPhone: OLED.

Mais la seule entreprise connue pour utiliser cette technologie est également un gros, si ce n'est le plus gros concurrent de la Pomme: Samsung.

"Samsung a la mainmise sur la production d'écrans OLED, pas Apple", écrivait Ming-Chi Kuo, analyste au KGI, très informé lorsqu'il s'agit de produits Apple, dans un billet mercredi dernier, contacté par la suite par Business Insider US.

"Ce facteur explique pourquoi, en premier lieu, Samsung a une meilleure force de persuasion, et en second lieu, pourquoi les écrans OLED ont possiblement été vendus autour de 120-130 dollars par unité (contre 45-55 dollars pour des écrans LCD de 5.5 pouces)".

Il ajoute:

"C'est aussi la raison pour laquelle Apple est en demande urgente d'un deuxième fournisseur pour ses écrans OLED".

Apple a en effet besoin d'un million d'écrans OLED pour ses iPhones "8". Kuo a récemment prédit que 45, voire 50 millions d'"iPhones OLED" étaient attendus pour l'année à venir, bien que seulement 2 ou 4 millions au plus seraient produits ce trimestre.

Kuo a donné des indices sur la manière dont Samsung s'est imposé dans la production — en apportant une bonne partie de composants, comprenant les écrans OLED, mais aussi d'autres modules venus de filiales, manufacturés à Foxconn pour l'assemblage final.   

Beaucoup de responsabilités pour un seul fournisseur — il est aussi suggéré que tout retard de la part de Samsung pourrait avoir des répercussions sur la production des iPhones. Apple a déjà fait état de nombreux problèmes qui pourraient ralentir la production dudit iPhone 8 cet automne.

Kuo a aussi évoqué le "possible abandon" du lecteur d'empreintes, ou TouchID, il y a de cela quelques mois.

"Nous pensons que le 3D Touch pourrait entraver les performances de détection d'empreintes digitales, s'il est intégré à l'écran", si l'on se fie aux rapports de Kuo, qui suggère que les prochains iPhones devront se doter ou d'un 3D Touch, une fonctionnalité qui rendrait le pavé tactile beaucoup plus sensible à la pression, ou bien le TouchID, un scanner d'empreintes déjà présent sur les derniers iPhones.

Les notes du KGI s'adressent aux investisseurs qui veulent prendre part aux rouages de la machine d'Apple. Cette charte identifie 16 compagnies contribuant à la production des écrans de l'iPhone d'Apple en préparation:

KGI Securities

Un point intéressant: d'après l'analyste, Canon Tokki serait le seul fournisseur qui pourrait faire de l'ombre à Samsung, comme l'a déjà suggéré Bloomberg.

Il est aussi écrit dans les rapports de Kuo que la plupart des fournisseurs continueraient d'apporter leur soutien à la production des prochains iPhones, cette année et pourquoi pas plus loin dans le temps.

Le 12 septembre prochain, Apple lancera officiellement ses nouveaux iPhones. Hormis l'iPhone à l'écran OLED, deux autres modèles sont attendus, plus proches des modèles actuels, et utiliseront les anciennes technologies LCD. Mais toujours plus performants, ces nouveaux appareils auront une meilleure charge de batterie et seront probablement dotés d'une coque en verre à induction. 

Mais il est évident que les plus gourmands voudront se procurer le modèle OLED, qui embarquera une nouvelle caméra frontale et un meilleur ratio taille/écran et potentiellement un système de déverrouillage infrarouge, qui reconnaîtra le visage de son utilisateur.

Voici ce à quoi pourrait ressembler l'iPhone "8", si l'on se fie aux dernières rumeurs:

Youtube/MKBHD

Version originale: Kif Leswing/Business Insider US

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici toutes les annonces qu'on attend de l'événement Apple le 12 septembre