Manifestation contre le décret anti-immigration du président américain Donald Trump en Italie. REUTERS/Tony Gentile

Les contre-attaques légales au décret anti-immigration de Trump ne se font pas attendre.

La dernière en date est un projet de texte de 97 entreprises de la tech, parmi lesquelles Microsoft, Apple, Facebook, et Google, qui se sont associées à la plainte des Etats de Washington et du Minnesota contre le décret anti-immigration.

Ces entreprises ont rempli un document appelé "amicus brief", document qu'elles peuvent remplir car elles ont un grand intérêt dans cette affaire même si elles n'y sont pas liées directement.

Selon Bloomberg, le dossier met en avant l'importance des immigrants dans l'économie américaine : 

"Les immigrants ont fait quelques-unes des plus grandes découvertes de la Nation, et créé certaines des entreprises américaines les plus innovantes et emblématiques. L'Amérique a toujours reconnu l'importance de nous protéger contre ceux qui voudraient nous nuire. Mais cela a été fait en maintenant notre engagement fondamental d'accueillir les immigrants — grâce à des vérifications d'antécédents accrus et d'autres contrôles sur les personnes qui cherchent à entrer dans notre pays."

Parmi les autres entreprises listées figurent Netflix, Spotify, Lyft et LinkedIn.

Tesla n'en fait pas partie. Son directeur général fait partie du comité de conseil économique de Donald Trump, qui s'est réuni pour la première fois vendredi dernier. La réunion n'est pas publique mais Elon Musk a tweeté qu'il avait abordé en priorité le sujet du décret anti-immigration.

Uber fait partie des signataires. Travis Kalanick, son patron, a quitté le comité de conseil économique du président américain Donald Trump, a annoncé jeudi dernier le service de VTC.

L'équipe de Donald Trump a décidé de faire appel d'un jugement rendu la semaine dernière par un juge fédéral qui suspend temporairement le décret anti-immigration. Donald Trump s'en est pris à ce juge sur Twitter, qualifiant la décision de James Robart de "ridicule". La décision de la Cour d'appel est attendue ce lundi. 

Voici le dossier en entier: 

Version originale : Shona Ghosh/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 'Tellement anti-américain que cela nous blesse tous' — voici comment les géants de la tech ont réagi au décret anti-immigration de Trump

VIDEO: Regardez cet Airbus A330 être assemblé morceau par morceau