REUTERS/David Gray

Apple pourrait avoir violé les règles de la concurrence au Japon en contraignant les opérateurs mobiles à subventionner ses smartphones tout en facturant des abonnements mensuels plus élevés, privant ainsi les consommateurs d'un choix équitable, ont déclaré mercredi les autorités de la Concurrence.

La Commission du commerce équitable (FTC) a indiqué que la filiale japonaise du groupe californien avait forcé la main aux opérateurs NTT Docomo, KDDI et SoftBank .

"Contraints de proposer des subventions (pour les iPhone), les opérateurs ont peut-être été empêchés d'offrir des forfaits mensuels moins chers, ce qui a réduit la concurrence", explique-t-elle dans un communiqué.

La FTC, qui a commencé à se pencher sur les pratiques commerciales d'Apple en 2016, ajoute qu'elle n'a pas sanctionné le groupe car il a accepté de revoir ses contrats avec les opérateurs. Ces derniers pourront désormais offrir aux clients la possibilité d'acheter un iPhone non subventionné, mais assorti d'un forfait mensuel moins cher et moins contraignant.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de la filiale japonaise d'Apple.

D'après le MM Research Institute, un smartphone sur deux vendus au Japon est un iPhone, ce qui fait de l'archipel l'un des marchés les plus rentables de la firme à la pomme.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un ex-employé d'Apple a été arrêté et inculpé pour vol de secrets industriels sur la voiture autonome

VIDEO: Voici des métiers très étranges mais qui existent vraiment