Tim Cook, patron d'Apple. Marcio Jose Sanchez/AP

Apple a promis à l'avenir de fabriquer ses iPhones uniquement à partir de matériaux recyclables. Mais le géant tech est loin de pouvoir le faire. 

Apple a publiquement annoncé qu'il veut cesser d'utiliser des matériaux issus des mines, a rapporté Vice News mercredi 19 avril 2017.

L'annonce a été faite dans le rapport 2017 d'Apple sur la responsabilité environnementale, qui fait état de ses initiatives en matière d'environnement.

"Nous pensons que notre but devrait être d'instaurer une chaîne d'approvisionnement à boucle fermée, où les produits sont fabriqués en utilisant uniquement des ressources renouvelables ou des matériaux recyclés", dit le rapport. 

Vice News a interviewé Lisa Jackson, vice-présidente d'Apple en charge de l'environnement et des initiatives sociales, à propos de la nouvelle ambition affichée par l'entreprise tech.

"Nous sommes en fait en train de faire quelque chose que nous faisons rarement, qui est d'annoncer un objectif avant même de savoir complètement comment l'atteindre", a dit Jackson à Vice News. 

Selon le rapport d'Apple, "quand il y a des matériaux pour lesquels il n'existe pas encore de technologies qui permettent de les recycler, nous devrons investir dans la recherche et dans d'autres solutions technologiques."

Apple a été souvent critiqué pour l'utilisation de matériaux issus des mines dans ses produits. L'entreprise a été accusée en 2014 d'utiliser de l'étain provenant de mines où des enfants travaillaient. Et en 2016, un rapport d'Amnesty International accusait Apple d'utiliser du cobalt extrait dans des mines par des enfants. 

Pour Apple, ça a été un cauchemar de longue durée sur le plan des relations publiques. Le géant tech dit désormais vouloir abandonner les mines et se tourner vers des matériaux recyclables pour fabriquer ses iPhones. Ça ne sera toutefois pas le cas pour le prochain iPhone, mais il s'agit d'un objectif sur le long terme pour l'entreprise. 

Lisa Jackson a également été interrogée sur le dénommé "droit à la réparation", qui donnerait le droit aux clients de réparer eux-mêmes leurs iPhones avec des pièces de rechange et des manuels d'instruction dédiés. "Je pense que prétendre que nous pouvons faire en sorte de faciliter la réparation du produit, et que le consommateur aura le produit qu'il pense acheter — qu'il veut — n'est pas la solution", a dit Lisa Jackson.

Voici le reportage de Vice News dans son intégralité:

Version originale: James Cook/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La CIA traque la taupe qui a fourni des fichiers top secret à Wikileaks