REUTERS/Denis Balibouse

Atos a réveillé la Bourse de Paris en cette calme journée du mardi 7 août, après une semaine animée par les résultats trimestriels des entreprises. La société de services numériques a complètement dévissé pour finir lanterne rouge du CAC 40. 

La raison de cette dégringolade? Le titre a été dégradé par le Credit Suisse. L'établissement financier basée à Zurich a abaissé sa recommandation sur la valeur de "neutre" à la vente ("sous-performance"), réduisant de 32% son objectif de cours, à seulement 80 euros.

Dans une note, les analystes de la banque suisse émettent des doutes sur la capacité d'Atos a généré de la trésorerie. Ils estiment que la récente amélioration du cash-flow libre serait principalement liée à des méthodes comptables qualifiées "d'arrangements financiers", rapporte le site Investir des Echos

Ces méthodes pèseraient environ 30% du cash-flow libre du groupe ces dernières années. Comme Credit Suisse, les analystes de la banque américaine Morgan Stanley ont abaissé leur objectif de cours, de 117 à 110 euros.

Le titre Atos a perdu 10,41% mardi, pour tomber à 99,94 euros à la clôture de la place parisienne.

Cours de l'action Atos à la clôture de la Bourse de Paris, mardi 7 août 2018. Investing.com

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les résultats des banques françaises ont été accueillis inégalement en Bourse — et il y a un indicateur qui a fait la différence

VIDEO: Cette astuce devrait vous permettre d'arrêter de vous goinfrer