Wordline a développé un système de paiement par carte bancaire dans le tramway de Dijon. Facebook/Worldline France

Worldline, filiale d'Atos, a annoncé mardi dans un communiqué un accord pour acquérir la société suisse de services de paiement Six Payment Services. La transaction majoritairement financée en actions verra Six devenir le deuxième actionnaire de Worldline.

Six Payment Services (SPS), division de services de paiements de Six, est le leader historique sur son marché national en Suisse. La société propose des services de traitement financier pour environ 180 banques et institutions financières, en particulier dans le secteur bancaire suisse, et sert près de 200.000 commerçants.

L'opération, qui valorise Six Payment Services à 2,3 milliards d'euros, est composée de 49,1 millions d'actions Worldline nouvellement émises et de 283 millions d'euros en numéraire, a ajouté Worldline dans un communiqué.

Cette opération intervient cinq mois mois après l'échec d'Atos de racheter le fabricant de cartes à puces et spécialiste de la sécurité numérique Gemalto, qui lui a préféré l'offre de Thales. Atos avait proposé 4,3 milliards d'euros à l'époque.

A l'issue de la transaction, dont la finalisation est attendue au quatrième trimestre, Six détiendra 27% de Worldline tandis qu'Atos conservera une participation majoritaire de 51% dans Worldline, est-il précisé.

Grâce à l'ajout de Six, Worldline entend renforcer sa position de leader européen avec une augmentation de l'ordre de 30% de son chiffre d'affaires.

"L'accord stratégique annoncé aujourd’hui entre Worldline et SIX est d'une importance capitale pour l'industrie européenne du paiement", souligne Thierry Breton, président-directeur général d'Atos et président de Worldline, cité dans un communiqué.

Egalement présent en Autriche, au Luxembourg et en Allemagne, SPS emploie 1600 personnes pour un chiffre d'affaires net 2019 estimé à 530 millions d'euros.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Thales offre à Gemalto l'avance dans l'intelligence artificielle dont il a besoin

VIDEO: Voici une technologie innovante pour retirer les mauvaises herbes de son jardin — sans se salir les mains