Le président américain Donald Trump à Duluth, Minnesota, 20 juin 2018. REUTERS/Jonathan Ernst

Les annonces de Daimler, puis de BMW, ne sont pas de nature à rassurer les marchés, ce jeudi 21 juin. Les deux constructeurs automobiles allemands s'inquiètent des tensions commerciales déclenchées par le président américain Donald Trump. 

Daimler a lancé un avertissement sur ses résultats, en raison des nouvelles taxes à l'importation prévues sur les voitures exportées des Etats-Unis vers la Chine. Le groupe exporte des Mercedes-Benz fabriquées sur le territoire américain vers la République chinoise. Daimler a précisé que son bénéfice serait en baisse en 2018, contre une légère hausse jusqu'ici attendue.

Résultat, le titre s'affichait dans le rouge ce jeudi matin et perdait encore 3,15% à 14h39.

Cours de l'action Daimler à 14h39, jeudi 21 juin 2018 Investing.com

BMW, de son côté, s'est montré moins alarmiste. Mais le constructeur allemand a quand même annoncé qu'il passait en revue divers scénarios, pour se préparer aux tarifs douaniers que la Chine menace de mettre en place.

Le groupe a rappelé que ses prévisions se basaient sur un environnement économique et politique sans évolution significative. Il a pour le moment maintenu ses perspectives financières. En mai dernier, la direction tablait sur  un bénéfice imposable au moins égal à celui de 2017.

Comme Daimler, le titre BMW évolue dans le rouge à la Bourse de Francfort, en baisse de 2,18% à 14h41.

Cours de l'action BMW à 14h41, le 21 juin 2018 Investing.com

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'action JCDecaux est tirée vers le haut par un projet de rachat en Australie

VIDEO: Voici à quoi ressemble l’Université d’Oxford l’été quand tous les étudiants partent en vacances