Scène de la série "Portlandia". Independent Film Channel (IFC)

Si vous aviez prévu de vous avachir devant Netflix ce soir, prudence.

Le binge-watching — que l'on peut traduire par le visionnage en chaîne de séries — nuit bien plus à la santé qu'on ne le pensait, révèle une étude récemment publiée dans le Journal of Clinical Sleep Medecine, repérée par Business Insider UK.

Dans l'ensemble, les personnes qui pratiquent cette activité ont 98% plus de chances d'avoir un sommeil de qualité dégradée par rapport à ceux qui ne le font pas.

Et selon Robert Oexman, directeur du Sleep to Live Institute interrogé par Business Insider UK, le binge-watching peut avoir des conséquences à long terme sur la qualité de votre sommeil: 

"En début de soirée, au moment où le binge-watching a lieu le plus souvent, nous devrions commencer à secréter de la mélatonine —  l'hormone qui nous prépare à nous endormir — mais le fait de regarder des écrans éclairés réduit notre capacité à sécréter cette hormone, ce qui rend plus difficile l'endormissement. Cela réduit aussi la quantité de sommeil que vous avez." 

Mais les fans de séries télé ne vont pas s'arrêter pour autant de binge-watcher.

C'est pourquoi, le chercheur, interrogé par Business Insider, propose une solution pour atténuer les effets négatifs du binge-watching: faites-le idéalement avant 18h et si ce n'est pas possible, vous devriez au moins vous arrêter une heure avant d'aller vous coucher

"Si vous choisissez de le faire pendant la semaine, arrêtez-vous une heure avant, car vous aurez probablement besoin de faire des exercices de relaxation, et ce n'est sûrement pas une bonne chose de commencer à prendre des médicaments pour mieux dormir, tout ça pour pouvoir continuer à regarder des séries en chaîne."

Par ailleurs, cette nouvelle étude montre que le binge-watching ne concerne pas que les jeunes. En effet, cette habitude commence à s'incruster chez les personnes âgées, a indiqué Robert Oexman.

Ce dernier souligne surtout qu'il ne faut pas que les gens voient cela comme un problème temporaire mais comme quelque chose qui aura des répercussions sur le long terme:

"Les gens ne voient pas forcément de problème avec ce qu'ils font. Ils le voient comme quelque chose de temporaire, qu'ils peuvent faire une halte pour prendre un café et tout reviendra à la normale. Mais ce n'est pas le cas. Les conséquences du binge-watching sur la santé se poursuivent."

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Elon Musk révèle combien d'heures il dort chaque nuit

VIDEO: Pour payer votre déjeuner dans ce café à Londres, vous devez enfiler votre jogging et une paire de tennis