Les investisseurs en bitcoins présentent les mêmes symptômes que les joueurs de casino, selon une économiste suisse

All In pour Matt Damon dans le film "Les Joueurs". YouTube/The Casino Experience

Le cours du bitcoin a encore bondi de plus de 12% ce mercredi 3 janvier 2018, à 15.200 dollars, après la révélation que Peter Thiel détenait des centaines de millions de dollars de la crypto-monnaie.

C'est un épisode de plus dans la jeune histoire mouvementée du bitcoin dont le cours a été multiplié par 15 en un an.

Ce qui fait dire à certains observateurs — économistes, régulateurs, banquiers — que le phénomène est une bulle prête à exploser.

"C’est un produit financier de pure spéculation qui n’est ni une devise, ni un actif avec une valeur d’échange de sous-jacent", pense de son côté Valérie Lemaigre, directrice, économiste en chef de la Banque cantonale de Genève, interrogée par Le Temps.

Invitée par le journal suisse à s'exprimer sur le sujet, avec trois autres confrères, Valérie Lemaigre précise que les investisseurs en bitcoin ressemblent aux joueurs de casino car ils présentent des symptômes et un remède identique à leur addiction:

"Par nature, on peut tout gagner et tout perdre à la fois. Il est par ailleurs énergivore et anonyme, non régulé dans un monde de plus de transparence. Il a ce côté interdit et grisant du casino. L'habilité sera d'en sortir le premier."

Attirant des gens "qui n’ont sans doute pas encore eu l’expérience de la spéculation", le bitcoin a permis de faire émerger un concept majeur et porteur pour l'économiste, celui de la blockchain.

A l'instar de l'ancien président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet — qui a salué ce concept comme extraordinaire — Valérie Lemaigre assure qu'il y a même une thèse d'investissement basée sur technologie.

"Ce produit (le bitcoin, ndlr) n’enlève rien à l’intérêt de la blockchain, qui demande du développement pour des applications plus pragmatiques et productives. Mieux vaut, dans ce cas, investir dans le capital de sociétés qui développent le concept et ses applications productives, dans la finance, par exemple", conclut l'économiste.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le créateur d'AlphaGo montre avec ce simple jeu de casse-briques comment l'IA pourra surpasser ses créateurs dans le futur

VIDEO: Le DG de Microsoft explique pourquoi les gouvernements ne doivent pas utiliser les failles logicielles comme armes

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

Le programme d'accompagnement des Prix EDF Pulse est un 'accélérateur de notoriété' pour les startup — voici comment il fonctionne

  1. C'est vrai que vue la volatilité du cours du Bitcoin , On est plus dans un jeux de roulette que dans un placement boursier. Les gains et les pertes sont beaucoup plus élevés. Ce marché est encore trop petit (250 milliards d'€ / contre 1600 milliard € pour le cac 40). Si des gros poissons arrivent ils peuvent manipuler le prix du marché, ce qui n'est pas le cas en bourse.

Laisser un commentaire