BlaBlaCar est dans une année charnière — la licorne française lance un nouveau produit pour gagner de l'argent

Blablacar

Nicolas Brusson, directeur général et cofondateur de BlaBlaCar. Flickr.com/Web Summit

La startup de covoiturage BlaBlaCar a 11 ans et elle n'est toujours pas "profitable" comme l'a reconnu hier son directeur général et cofondateur Nicolas Brusson lors d'une conférence de presse.

L'entreprise, qui emploie plus de 500 personnes, est dans une année charnière.

Elle cherche des relais de croissance au développement international de son service de transport entre particuliers sur longue distance.

BlaBlaCar est présent dans 22 pays avec 40 millions d'utilisateurs mais n'en a ouvert que trois depuis son impressionnante levée de fonds de 200 millions de dollars en 2015. La startup française n'ira ni en Chine ni aux Etats-Unis.

Dès lors, il faut s'attendre à des annonces en 2017 pour tenter d'améliorer sa rentabilité et rassurer ses actionnaires. L'assurance, le trajet courte distance, la livraison sont autant de sujets de réflexions pour les dirigeants de BlaBlaCar.

"Il y a plusieurs diversifications possibles autour de notre communauté. La vraie question est de savoir dans quel ordre on le fait", confie Nicolas Brusson.

La première initiative a lieu ce mercredi 5 avril: la startup propose depuis 11h à ses utilisateurs la possibilité d'acheter un véhicule en location longue durée, sur 4 ans pour l'offre standard, associée à son service de covoiturage.

Pour l'occasion, BlaBlaCar s'associe au constructeur Opel et au spécialiste de la location longe durée pour les professionnels ALD Automotive (1,4 millions de véhicules gérés) pour proposer une dizaine de modèles à des conditions particulières.

"A long terme, on peut changer complètement la notion de ce que signifie acheter ou louer une voiture", a déclaré Nicolas Brusson. "On peut être les pionniers d'une nouvelle approche basée sur l'utilisation de la voiture."

Pourtant, la startup reste prudente: elle se donne un an pour convaincre les utilisateurs. Sans quoi, elle se réserve le droit d'arrêter l'offre.

"On est une approche qui amène beaucoup de valeur. On n’est pas là pour s’entêter si ca ne marche pas. On n'est pas dans l’urgence", a répondu Philippe Cayrol, responsable des partenariats et en charge de cette nouvelle offre montée en six mois.

BlaBlaCar.

La formule est accessible à partir de 184 euros par mois pour une Opel Corsa, avec l'entretien et l'assistance, mais la mensualité tombera à 164 euros les mois où les membres de la communauté BlaBlaCar auront trasporté quelqu'un.

En France, un passager débourse en moyenne 20 euros pour un trajet avec BlaBlaCar. 

BlaBlaCar compte neuf millions de membres actifs, qui achètent 1,3 million de voitures neuves chaque année selon des estimations.

Cette offre est pour l'instant réservée aux 300.000 "ambassadeurs" de BlaBlaCar, un terme qui regroupe les utilisateurs les plus fréquents du site. Ils parcourent en moyenne 20.000 kilomètres par an.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Tesla se rapproche de la première capitalisation du secteur automobile américain

VIDEO: Cette lampe fabriquée par une start-up française et primée au CES vous permet de vous connecter à internet par la lumière

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

E.Leclerc appelle les Français à imaginer le commerce de demain

  1. Bonjour, est-ce que vous pouvez donner un peu plus de détails sur vos sélections de location de voiture ? Merci beaucoup !

  2. J ai lu votre article et je tiens à vous féliciter pour votre sérieux. Je vous souhaite toute la réussite

  3. Très bon article. Je tiens vraiment à vous féliciter pour votre effort. Et bonne continuation. ☺☺

Laisser un commentaire

Copyright © 2016 Business Insider Inc. Tous droits réservés. Conditions d'utilisations | Charte de protection des données | Publicité

Editions Internationales US UK DE FR AUS ID IN MY SG PL SE NL