La visibilité sur les futures commandes d'iPhone n'est pas très bonne pour les fabricants de composants. REUTERS/Elijah Nouvelage

Une information du quotidien financier japonais Nikkei suivant laquelle Apple a prévenu ses fournisseurs de se préparer dès le second semestre à une baisse de 20% des commandes de composants pour ses nouveaux iPhones fait chuter les fondeurs européens vendredi en Europe, de concert avec leurs homologues américains qui fléchissent en avant-Bourse.

"Apple est plutôt réservé pour ce qui est de placer des commandes pour les futurs iPhones cette année", dit l'une des sources citées par le Nikkei. "Pour les trois nouveaux modèles en particulier, les capacités totales prévues pourraient être inférieures de 20% au plus aux commandes de l'année dernière".

Apple a passé en 2017 des commandes pour préparer la production d'une centaine de millions d'exemplaires des nouveaux iPhone 8 Plus et iPhone X mais cette année Apple anticipe des livraisons de 80 millions d'unités pour les nouveaux modèles, ont dit deux sources citées par le Nikkei.

Les fondeurs AMS et Dialog Semiconductor perdent respectivement 6,2% et 4% vers 10h25 GMT, le premier accusant la plus forte perte de l'indice européen Stoxx 600.

Cours de Dialog Semiconductors à la Bourse de Francfort, le 8 juin 2018, vers 12h45. Investing.com

Dans leur sillage, STMicroelectronics cède 1,3%, BE Semiconductor 2,5% et Infineon 0,9%.

L'indice sectoriel des valeurs high tech limite sa perte à 0,36%.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Apple vient de dévoiler iOS 12 — voici tous les changements majeurs qui vont arriver sur iPhone et iPad en cours d'année

VIDEO: Ce berceau connecté pour bébé inventé par Ford simule un trajet en voiture pour endormir votre enfant