Supporters de Jair Bolsonaro, candidat du Parti social-libéral (PSL), à Sao Paulo, au Brésil, le 28 octobre 2018. REUTERS/Nacho Doce

L'indice principal de la Bourse de Sao Paulo a ouvert en forte progression à l'ouverture, lundi 29 octobre, au lendemain de la victoire de Jair Bolsonaro à l'élection présidentielle brésilienne. Le Bovespa prenait ainsi 2,4% en début de séance, pour dépasser les 88.000 points et atteindre un sommet historique. 

La compagnie pétrolière Petrobras et la banque Itau Unibanco, deux poids lourds de la cote, progressaient respectivement de 3,6% et 3,3%, rapporte Reuters. 

Ce bond à l'ouverture du marché boursier brésilien n'est pas surprenant, dans la mesure où les marchés financiers s'étaient déjà montrés en faveur d'une victoire du candidat d'extrême droite, nostalgique de la dictature militaire. Les investisseurs redoutaient surtout un retour de la gauche au pouvoir.

S'il affiche volontiers son incompétence en économie, Jair Bolsonaro rassure par son programme libéral. Paulo Guedes, un banquier formé à l'Université de Chicago, a été son principal conseiller économique durant la campagne et pourrait hériter d'un "super ministère" de l'Economie et des Finances. Il souhaite combler le déficit budgétaire d'ici un an et contenir la dette.

Après s'être affiché en nette hausse à l'ouverture, l'indice Bovespa est reparti à la baisse ce lundi.

Cours de l'indice Bovespa, à 17h24, heure de Paris, lundi 29 octobre 2018. Investing

Parmi les principaux chantiers du nouveau président, figure une réforme en profondeur du système de retraite. Le Parti social-libéral (PSL) de Bolsonaro est devenu le deuxième parti à la Chambre des députés, mais il aura besoin de renforts pour faire adopter les amendements constitutionnels nécessaires à cette réforme.

"Les marchés espèrent que la victoire de Bolsonaro va libérer les 'esprits animaux' au Brésil compte tenu de la qualité de l'équipe économique qui l'entoure, menée par Paulo Guedes", a déclaré à Reuters Yacov Arnopolin, gérant de Pimco, spécialiste des marchés émergents, reprenant un concept cher à l'économiste John Maynard Keynes pour décrire l'énergie des agents économiques.

Le Bovespa pourrait atteindre les 100.000 points d'ici la fin de l'année, selon les analystes du courtier d'XP Investimentos, les investisseurs laissant à Bolsonaro le bénéfice du doute.

"Les réformes seront cruciales pour pérenniser ce mouvement. Si elles se matérialisent en 2019, l'indice boursier pourrait atteindre les 125.000 points d'ici la fin de l'année prochaine", ajoutent-ils dans une note consultée par Reuters.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le candidat d'extrême droite Jair Bolsonaro remporte la présidentielle au Brésil

VIDEO: Ces poupées faites en silicone ressemblent à de vrais bébés — c'est effrayant