L'équipe du fonds Breega créé en 2013 par François Paulus, Maximilien Bacot et Ben Marrel.

Le fonds français de capital-risque Breega Capital annonce un nouveau tour de table de 100 millions d'euros, étendant ainsi à 150 millions d'euros ses capacités d'investissement.

Selon nos informations, l'investisseur principal de ce nouveau véhicule est le Crédit Agricole.

Interrogé, Breega Capital n'a pas souhaité dévoiler le montant de la participation.

Mais selon l'Agefi, la banque lui aurait confié la gestion de son fonds fintech de 50 millions d’euros. Les deux entreprises n'ont pas confirmé cette information.

Ce fonds sera disponible pour "des technologies qui peuvent disrupter les secteurs de la banque et de l'assurance", précise François Paulus, l'un des trois cofondateurs en 2013 avec Maximilien Bacot et Ben Marrel.

Breega ne s'intéressera pas uniquement à blockchain ou aux technologie de paiements mais également aux modèles qui pourraient amener des nouvelles façons d'assurer et de financer un service ou un produit.

Ainsi, le fonds a déjà soutenu un service de paiement en Grande-Bretagne, une startup de paiement via des minutes téléphoniques en Amérique Latine et des véhicules autonomes pour la livraison de colis en Californie. Il n'a pas voulu dévoiler le nom de ces entreprises.

Les tickets sont de l'ordre de 3 millions d'euros pour des tables de Serie A à l'international.

Breega a déjà souscrit 50 millions d'euros pour son premier fonds généraliste dans le numérique — financé par 100 entrepreneurs — dans les startups Foodchéri, TravauxLib (BTP), FretLink (logistique), GoJob (emploi) ou encore Exotec (robotique), toutes françaises.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un startuppeur raconte comment il a réussi à obtenir une place dans Station F