Bruxelles enquête pour déterminer si la fusion Monsanto-Bayer affectera la concurrence dans l'agriculture numérique

La Commissaire européenne à la concurrence Margrethe Vestager. REUTERS/Francois Lenoir

La Commission européenne a annoncé mardi l'ouverture d'une enquête approfondie sur le projet de rachat du spécialiste américain des semences Monsanto par le géant allemand de l'agrochimie Bayer, une opération de 66 milliards de dollars (56 milliards d'euros), se disant préoccupée par ses implications en matière de concurrence.

Le rachat de Monsanto par Bayer créerait le numéro un mondial des pesticides et des semences.

L'opération regrouperait deux concurrents possédant de vastes portefeuilles dans les domaines des herbicides non sélectifs, des semences et des caractères agronomiques, et de l'agriculture numérique.

L'agriculture numérique ou agritech consiste à récolter des données et des informations sur les exploitations agricoles dans le but de fournir des conseils individualisés et des données agrégées aux agriculteur.

La Commission explique dans un communiqué craindre "que le projet d'acquisition ne réduise la concurrence sur un certain nombre de marchés différents et n'entraîne ainsi une hausse des prix, une baisse de la qualité, une réduction du choix et un recul de l'innovation".

Bayer avait auparavant proposé des engagements visant à apaiser les inquiétudes des autorités européennes mais la CE a refusé d'en préciser la teneur.

Le groupe allemand a réagi à l'ouverture d'une enquête approfondie en se disant prêt à poursuivre la coopération avec la Commission et en espérant obtenir son feu vert d'ici la fin de l'année.

La Commission a jusqu'au 8 janvier 2018 pour arrêter une décision. 

A la Bourse de Francfort, l'action Bayer amplifiait sa progression après l'annonce de la CE et gagnait 1,79% à 108,30 euros.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 10 pays qui cultivent de plus en plus d’OGM

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

Entrepreneurs: 6 conseils à suivre quand on démarre

  1. Trois

    Ce qui m'a surpris, c'est que le roud'up de Monsanto, interdit par la CEE, était devenu peu de temps après le rachat de Monsanto autorisé.
    Me serai-je trompé?

Laisser un commentaire

Copyright © 2016 Business Insider Inc. Tous droits réservés. Conditions d'utilisations | Charte de protection des données | Publicité

Editions Internationales US UK DE FR AUS ID IN MY SG PL SE NL