REUTERS/Stephane Mahe

Carrefour a présenté ce mardi 23 janvier 2018 son plan stratégique pour l'horizon 2022, qui comprend notamment d'importantes réductions de coûts, des investissements dans le digital et un partenariat stratégique en Chine avec le groupe technologique Tencent.

Pour faire des économies, Carrefour — qui s'est fait piquer en 2017 la place de numéro un de la distribution dans l'Hexagone par son concurrent Leclerc — mise sur une simplification de son organisation qui se traduit par un plan de départs volontaires en France de 2400 personnes sur ses 10.500 salariés.

Cette nouvelle organisation inclut également une rationalisation des sièges du groupe en Ile-de-France. Par ailleurs, 273 magasins Dia sur un total de 600 seront cédés.

Après ces annonces du nouveau PDG de Carrefour, Alexandre Bompard, arrivé en juillet 2017, le titre Carrefour a ouvert en hausse de plus de 4% à la bourse de Paris ce matin. 

Vers 9h40, le titre du premier distributeur européen monte de 6,04% à 19,58 euros, affichant ainsi la plus forte hausse de l'indice CAC 40, en progression de 0,20%.

Le titre Carrefour à la bourse de Paris le mardi 23 janvier 2018. Investing

Benoît de Broissia, analyste à Paris de la société de gestion Keren Finance, qui détient des titres Carrefour, a commenté à Reuters:

"Les grandes orientations ont été accueillies d'une manière positive. Le nouveau plan stratégique va permettre à Carrefour de faire des économies. Le mode de consommation est en train de changer et Carrefour s'y adapte."

Dans l'ensemble, Carrefour espère réduire ses coûts de 2 milliards d'euros dès 2020, soit presque le double du montant avancé par les analystes qui tablaient en moyenne sur un milliard d'euros d'économies. 

Le groupe français va également investir 2,8 milliards d'euros dans le digital d'ici 2022 pour atteindre un objectif de 5 milliards d'euros de chiffre d'affaires dans le e-commerce alimentaire en 2022, un chiffre six fois supérieur à celui d'aujourd'hui.

Enfin, en Chine, grâce à un partenariat avec le groupe chinois Tencent, Carrefour va se développer au niveau technologique.

Deuxième dans la distribution en France avec 20,5%, contre 21% pour son grand concurrent non côté Leclerc, selon les données de KantarWorldpanel, Carrefour a également vu sa rentabilité opérationnelle toucher un niveau historiquement bas en 2017. Celle-ci était aux alentours de 2,0%, selon les analystes de Barclays, après 3,1% en 2016 et 3,2% en 2015.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Sea Bubbles: des tests repoussés à Paris à une levée de 250M€ — retour sur 8 mois de péripéties d'une startup pas ordinaire

VIDEO: Ce toboggan aux Canaries vous fait glisser sous un aquarium où grouillent des dizaines de requins