Scott Olson/Getty Images

À moins que vous soyez célèbre pour avoir fait quelque chose de terrible, avoir sa propre page Wikipedia est probablement une source de fierté. La question de Seth Stephens-Davidowitz est la suivante: que faut-il pour atteindre un tel niveau de notoriété?

Stephens-Davidowitz est un ancien data scientist de Google et économiste qui a étudié à l'université d'Harvard. Il est aussi l'auteur du livre "Everybody Lies," qui présente une recherche sur comment les recherches internet peuvent comprendre les pensées les plus profondes des gens.

Au lieu d'appeler des personnes dans son laboratoire, Stephens-Davidowitz préfère examiner ce que les masses confient à Google le mercredi à 20h36. Ces données peuvent aussi être récoltées pour apprendre certaines choses au sujet de ce qui contribue à la réussite des gens. 

Stephens-Davidowitz a ainsi téléchargé tout Wikipedia — "vous pouvez faire ce genre de chose de nos jours," écrit-il — et a épluché plus de 150.000 articles approuvés par les éditeurs sur certains individus pour pouvoir constituer sa base de données initiale. Le paramètre de succès qu'il a choisi était simplement que les individus inclus aient leur propre page Wikipedia. 

Voici ce qu'il a trouvé. 

Il ont grandi près de grandes villes universitaires.

Christian Petersen/Getty

La géographie joue un rôle important dans le succès sur Wikipedia, d'après la recherche de Stephens-Davidowitz, en particulier quand il y a une ville universitaire florissante tout près. 

Par exemple, les comtés qui incluent Madison, dans le Wisconsin; Berkeley, en Californie; Chapel Hill, en Caroline du Nord, et Ithaca, à New York font tous partie des 3% de pages les plus fréquentées. Ces villes sont le siège de l'université de Madison, dans le Wisconsin; l'université de Californie, Berkeley; UNC Chapel Hill; et Cornell.

Lorsque Stephens-Davidowitz a examiné les données de plus près, il a découvert que les villes universitaires sont réputées pour produire des musiciens célèbres. 

"Un enfant vivant en ville universitaire sera exposé à des concerts uniques, des stations de radio inhabituelles, et même des boutiques de disques indépendantes," écrit-il. 

Ils ont grandi dans des comtés avec des grandes villes.

iStock / RoschetzkyIstockPhoto

Si le comté ne dispose pas d'une ville universitaire, les gens ont tout de même plus de chances de réussir s'il y a une grande ville aux alentours. Il est plus important d'être proche des grandes idées que d'avoir un grand jardin, écrit Stephens-Davidowitz.

"Être né dans le comté de San Francisco, celui de Los Angeles ou celui de New York City, offre les plus fortes probabilités de se retrouver sur Wikipedia," écrit-il, en raisonnant que les "zones urbaines ont tendance à être bien remplies de modèles de succès.

New York City est la région qui produit le plus probablement de journalistes importants, Boston le plus de scientifiques et Los Angeles le plus d'acteurs — en se basant seulement sur qui est né là-bas, pas qui vit actuellement là-bas. 

"Et cela reste vrai même après avoir retiré les personnes avec des parents célèbres dans le domaine," écrit Stephens-Davidowitz.

Leurs villes natales sont diversifiées culturellement.

Thomson Reuters

Stephens-Davidowitz a également découvert que les comtés avec des plus grandes proportions d'immigrants ont produit plus de personnes célèbres que les populations homogènes. 

Ses données ont montré que c'est encore mieux si les parents eux-mêmes sont immigrants: au moins 13 sur 100 baby boomers blancs les plus célèbres étaient des enfants d'immigrants, d'après le Pantheon Project du MIT, qui a aussi utilisé les données de Wikipedia. C'est plus de trois fois la moyenne nationale durant cette période, remarque Stephens-Davidowitz.

"Si deux endroits ont des populations urbaines et universitaires similaires," écrit-il, "celle avec plus d'immigrants produira plus d'Américains importants."

Parfois, ils se spécialisent.

Getty Images

En cas de doute, écrit Stephens-Davidowitz, concentrez-vous sur une chose.

Le comté de Roseau, dans le Minnesota ne dispose pas de population urbaine diversifiée, ou de la présence d'une grande université comme beaucoup d'autres comtés célèbres. Mais il entre dans la liste de Stephens-Davidowitz pour une simple raison: il produit des stars de hockey.

Environ une personne sur 740 venant du comté de Roseau est sur Wikipedia — neuf au total, chacune d'entre elles étant joueurs de hockey professionnels, "sans aucun doute aidés par les programmes de hockey de renommée mondiale pour les jeunes et lycéens."

Bonus: peu importe combien les états dépensent en éducation.

Summit Public Schools

Une chose qu'il a trouvé ne pas avoir de rapport avec la notoriété est à quel point le comté a investi dans l'éducation locale. 

"Dépenser beaucoup d'argent en éducation aide les enfants à arriver à la classe moyenne supérieure," écrit Stephens-Davidowitz. "Cela ne les aide pas beaucoup à devenir des auteurs, artistes, ou entrepreneurs célèbres. Beaucoup de ces personnes qui ont réussi détestaient l'école. Certains ont abandonné leurs études." 

En d'autres termes, l'éducation affecte à quel point les gens réussissent dans leur vie. Mais elle ne mène pas nécessairement à un succès fulgurant. Des études ont montré que le millionaire moyen avait un GPA au lycée de seulement 2,9.  

Version originale: Chris Weller/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un professeur d'Harvard dit que répondre à ces 2 questions vous aidera à mieux réussir dans la vie

VIDEO: Ces béquilles innovantes facilitent la vie de ceux qui les utilisent