Cédric Villani, député LREM chargé de la mission sur l'IA. REUTERS/Etienne Laurent

Le député Cédric Villani (LREM), en charge de la mission sur l'intelligence artificielle (IA), a lancé une consultation publique pour que les citoyens puissent contribuer à l'élaboration d'une stratégie nationale ambitieuse car "ce sujet nous concerne tous", dit-il dans un tweet publié cette semaine

Dans un communiqué, repéré par nos confrères de Sciences et Avenir, le mathématicien, élu député en juin dernier, explique à quel point le sujet de l'IA suscite de l'intérêt, d'où l'idée de lancer cet appel aux citoyens français: 

"Depuis son lancement, notre mission suscite une véritable effervescence, qui témoigne de l'importance du sujet: chaque jour, nous recevons des dizaines de sollicitations, provenant d'experts du sujet, d'entreprises ou de simples citoyens. En deux mois, nous avons auditionné près de 250 personnes et le temps manque pour recueillir un maximum d'expertises et de visions du sujet."

Il poursuit en écrivant ceci: 

"C'est pourquoi j'ai souhaité que puisse s'ouvrir une consultation permettant à l'ensemble des acteurs et des citoyens de contribuer à l'élaboration de cette stratégie ambitieuse, sur un enjeu qui nous concerne tous. Nous vous invitons à réagir sur nos premières pistes de réflexion, pour nous aider à les nourrir, les préciser, les critiquer ou en proposer de nouvelles." 

Cette consultation publique, ouverte jusqu'au 6 janvier 2018, fera l'objet d'une synthèse qui sera rendue fin janvier.

Voici les sept sous-thèmes sur lesquels vous pouvez donner votre avis:

Le président Emmanuel Macron souhaite que la France devienne un leader dans le domaine de l'IA. Mais pour y arriver, le pays doit faire face à de nombreux défis, qui ont été notamment évoqués lors du premier forum parlementaire sur l'IA du 14 novembre dernier.

Cédric Villani rappelle deux d'entre eux dans son communiqué, en soulignant que la vision française et européenne du développement de l'IA, est une vision "qui capitalise sur nos atouts; qui soit soutenable — du point de vue de l'écologie, de l'emploi jusqu'à la dignité de la personne humaine — et respectueuse du droit des individus": 

"Il s'agit également d'éviter que le développement de l'IA s'accompagne d'un accroissement des inégalités et qu'il obère notre capacité à déterminer collectivement sa trajectoire. Il s'agit, enfin, de porter ces enjeux sur la place publique, de sensibiliser et de préparer l'opinion à ces transformations majeures."

Lors du premier forum parlementaire sur l'IA en novembre dernier, le scientifique avait souligné que ce sujet, "qui passionne les uns et les autres" était "un sujet à expliquer à tous les niveaux, et l'exploitabilité des résultats et des algorithmes étant primordiales".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici 15 des meilleures photos prises par les scientifiques en 2017 — et elles montrent le monde de façon époustouflante

VIDEO: Voici à quoi ressemble l'entraînement sportif de haut niveau de LeBron James