La plus haute juridiction européenne dit que l'administrateur d'une page Facebook est autant responsable que le réseau social de la protection des données de ses visiteurs

Mark Zuckerberg au parlement européen, le 22 mai 2018. REUTERS/Yves Herman

La Cour de justice de l'Union européenne (CJUE), la plus haute juridiction du bloc, a décidé ce mardi 5 juin 2018 que l'administrateur d'une page fan Facebook est tout autant responsable que le réseau social de la protection des données de ses utilisateurs.

La CJUE avait été saisie en 2011 dans une affaire concernant une page fan Facebook de l'entreprise allemande Wirtschaftsakademie Schleswig-Holstein, spécialisée dans l'éducation, qui utilisait le réseau social pour stocker des cookies sur les disques durs des visiteurs pour pouvoir collecter des données les concernant. 

Quand l'autorité allemande responsable de la protection des données a ordonné à l'administrateur de la page de désactiver cet outil, car les visiteurs n'étaient pas informés de cette collecte de données personnelles, Wirtschaftsakademie Schleswig-Holstein avait répondu qu'elle n'était pas responsable du traitement par Facebook des données personnelles et qu'il fallait s'en plaindre auprès de Facebook directement. 

Dans son arrêt publié ce mardi 5 juin 2018, la justice européenne a ainsi jugé que: 

"[...] un administrateur tel que la Wirtschaftsakademie doit être considéré comme étant, au sein de l'Union, conjointement responsable avec Facebook Ireland du traitement des données en question. [...] Selon la Cour, le fait pour un administrateur d'une page fan d'utiliser la plateforme mise en place par Facebook, afin de bénéficier des services y afférents, ne saurait l'exonérer du respect de ses obligations en matière de protection des données à caractère personnel."

En effet, selon la plus haute juridiction européenne, qui siège au Luxembourg, "l'administrateur de la page fan peut demander l'obtention (sous une forme anonymisée) — et donc le traitement — de données" diverses — démographiques, géographiques, concernant son style de vie et ses centres d'intérêt etc — concernant son audience cible.

Toutes ces données peuvent éventuellement permettre "à l'administrateur de la page fan de savoir où effectuer des promotions spéciales ou organiser des événements et, de manière plus générale, de cibler au mieux son offre d'informations", explique la justice européenne. 

Vous pouvez consulter l'intégralité de l'arrêt de la CJUE ici

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Tesla dilapide une quantité folle de matériaux et d'argent pour produire ses Model 3 mais les problèmes persistent

VIDEO: Votre chef vous déteste secrètement — voici des signes qui ne trompent pas

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

Comment les Prix EDF Pulse ont contribué à faciliter les levées de fonds de 2 startups, et à accélérer leur développement

  1. Moi

    Moi, je trouve que Mark Zuckerberg a une tête de psychopathe. Il est soit complètement dépassé par sa "création" dont il ne sait comment arrêter les dérives, soit au contraire, il en a le parfait contrôle mais joue au con pour mieux nous berner, voire piéger.
    Je me suis toujours méfier de FaceBook, car comment avoir confiance en un site qui garde et s'approprie toutes vos données personnelles, pour les revendre aux plus offrants ????

    Ce que je trouve consternant, se sont ces millions de personnes, qui s'y affichent, mari, femme et enfants, sans se poser la moindre question, sans se soucier une seconde des dérives possibles.

    A un moment donné, il faut quand-même avoir minimum de bon sens et arrêter de chercher à tout prix son petit quart d'heure de gloire. Perso, la vie des autres mais je m'en carre le coquillard avec une patte de homard velue, tout comme ma vie qui n'intéresse personne.

    FaceBook ne sert qu'à flatter l'égo de ceux qui sont convaincu que leur vie mérite d'être connue de tous. Ce qui est d'une prétention absolue.

  2. Surmoi

    Je vous applaudis des deux mains !

  3. Lilmoi

    Tout ça ne nous rendra pas le Congo...

Laisser un commentaire

Copyright © 2016 Business Insider Inc. Tous droits réservés. Conditions d'utilisations | Charte de protection des données | Publicité

Editions Internationales US UK DE FR AUS ID IN MY SG PL SE NL