CLASSEMENT: Les voitures haut de gamme les plus rentables — et celles qui perdent de l'argent

Elon Musk présente la Roadster 2 de Tesla en novembre 2017. Tesla/Handout via REUTERS

Frustré par la Bourse — qui s'impatiente de voir Tesla atteindre l'équilibre — Elon Musk a très publiquement flirté avec l'idée de retirer le constructeur de véhicules électriques de la cote. Tesla a beau montrer que son cash brûle moins vite, l'entreprise continue d'accuser des pertes plus importantes que prévues

Une étude menée par l'Université de Duisburg sur les marges opérationnelles des voitures de luxe ou haut de gamme estime ainsi que Tesla perd 11.000 euros par véhicule vendu. Le constructeur américain en a écoulé 71.000 au premier semestre 2018. "Paillettes et glamour ne se traduisent pas par des profits élevés", écrit sobrement le professeur Ferdinand Dudenhöffer, directeur du Center of Automotive Research (CAR) de l'université de Duisburg-Essen.

L'analyse, dont Business Insider a obtenu une copie, compare les chiffres de Tesla à ceux de 10 autres constructeurs automobiles proposant des véhicules "premium" ou de luxe — dont Maserati, Bentley et Porsche.

Comparez ci-dessous les voitures haut de gamme en fonction du résultat opérationnel (ainsi que le taux de marge opérationnelle et le chiffre d'affaires unitaire), classées par ordre croissant.

11. Bentley — -17.425 euros (CA par voiture: 164.888 euros, -10,6% de marge)

Bentley a écoulé 5000 véhicules sur les six premiers mois de l'année 2018.

10. Tesla — -10.931 euros (CA par voiture: 66.510 euros, -16,4% de marge)

REUTERS/Lucy Nicholson

Tesla a vendu 71.000 voitures au S1 2018.

9. Jaguar Land Rover — 779 euros (CA par voiture: 45.652 euros, 1,7% de marge)

Une usine Jaguar Land Rover à Solihull, Grande-Bretagne. REUTERS/Darren Staples

Jaguar Landrover a vendu 318.000 véhicules au S1 2018. Problème: "Jaguar a trop de modèles [6 au total plus leurs variantes nldr] pour trop peu de ventes totales", note l'étude. Sa marge opérationnelle de 1,7% "n'est pas un résultat premium". 

8. Volkswagen Group — 1757 euros (CA par voiture: 21.413 euros, 8,2% de marge)

Le groupe Volkswagen a écoulé près de 5,6 millions de véhicules au S1 2018.

7. Volvo — 2425 euros (CA par voiture: 30.739 euros, 7,9% de marge)

La Volvo XC60 au New York International Auto Show. REUTERS/Lucas Jackson

Volvo a vendu 318.000 voitures au premier semestre de cette année.

6. BMW — 3057 euros (CA par voiture: 91.309 euros, 9,2% de marge)

BMW, qui comprend aussi Mini et Rolls-Royce, a vendu plus de 1,2 millions de voitures en six mois.

5. Mercedes — 3343 euros (CA par voiture: 38.458 euros, 8,7% de marge)

REUTERS/Joshua Lott

Mercedes Car, c'est-à-dire Mercedes et Smart, a vendu près de 1,2 millions de véhicules sur la période.

4. Audi — 3347 euros (CA par voiture: 37.851 euros, 8,8% de marge)

REUTERS/Laszlo Balogh

Audi a vendu 812.000 véhicules au S1 2018, dont 2327 Lamborghini.

3. Maserati — 4889 euros (CA par voiture: 73.444 euros, 6,7% de marge)

Maserati a écoulé 18.000 voitures au premier semestre, mais "à 73.444 euros, la Maserati moyenne est tout simplement 'moins chère' que la Porsche moyenne", souligne l'étude.

2. Porsche — 16.780 euros (CA par voiture: 280.000 euros, 18,4% de marge)

Porsche a vendu 123.000 voitures au S1 2018.

1. Ferrari — 68.987 euros (CA par voiture: 279.978 euros, 24,6% de marge)

Ferrari a vendu 5000 voitures au premier semestre 2018, autant que Bentley qui est lanterne rouge de ce classement.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 10 suites d'hôtel les plus chères du monde

VIDEO: Ce distributeur automatique de voitures permet de tester un véhicule avant de l'acheter

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

Intelligence artificielle: pourquoi l'éthique est un enjeu clé

  1. Chris TFF

    Dégoulinant de mauvaise foi crasse. Tout les constructeurs de ce classement sont sur des unités de production en place depuis des années sauf Tesla qui est en pleine croissance avec les investissements qui vont avec... article putaclic avec son titre racoleur et la photo du Roadster Tesla pour compléter le tableau.

    Il est temps que Tesla se retire du Nasdaq, histoire que les « journalistes » financiers se replongent dans le dieselgate et les autocombustions BMW...

  2. Pat Free

    Comment peut on présenter ces inepsies comme une "étude" et qu'elle puisse être reprises par de sois disants "journalistes". On est au niveau zéro de l'analyse économique, pour crétins. C'est lamentable.
    Tesla a investi massivement ces deux dernières années pour pouvoir construire à terme 500000 Model 3 par an et retourner définitivement la table des sur le marché du milieu de gamme dominé jusqu'ici par les constructeurs Allemands. Leur croissance de production sur la Model 3 est exponentielle. 55000 attendues dès ce trimestre. Mais moins de 20000 jusqu'ici. Les meilleurs analystes de Détroit attendent un profit par model 3 dans les 30%, dès maintenant. Mais il leur faut plus de volumes produits. Ça arrive. Et là on va compter les sois disants experts bidon qui un fois encore n'ont rien vu venir... En regardant dans le rétroviseur !

Laisser un commentaire