L'équipe de DomRaider. Facebook/DomRaider

Les montants sont sans commune mesure avec certaines ICO (initial coin offering) réalisées à l'étranger. Mais plusieurs entreprises françaises sont tout de même parvenues à lever des sommes non négligeables en crypto-monnaies depuis 2017, année où les ICO ont commencé à prendre de l'ampleur, tant par leur nombre que par les montants levés.

Depuis 2014 et jusqu'au début du mois de juin 2018, le rapport Landau a décelé au total 16 ICO effectuées dans l'Hexagone par des sociétés françaises. Et 35 autres seraient en cours, précise Philippe Rodriguez, co-fondateur d'Avolta Partners, dans une interview accordée à Frenchweb.

Sa société de conseil en fusions-acquisitions dans le secteur de la tech a calculé que l'équivalent d'au moins 130 millions de dollars avait ainsi déjà été levé. On est loin des 11,9 milliards de dollars recueillis rien qu'au premier semestre 2018 au niveau mondial, grâce à des ICO. Certaines entreprises françaises affichent néanmoins des montants conséquents, qu'elles auraient probablement eu du mal à obtenir via des levées de fonds "classiques".

Le montant moyen d’une ICO française s’élève à 8,1 millions de dollars, à l’émission des jetons numériques (tokens). Fin 2016, deux entreprises tricolores avaient réussi à lever l'équivalent de plusieurs centaines de milliers de dollars en crypto-monnaies, selon le rapport Landau. 

Beyond the Void, un jeu vidéo utilisant la blockchain Ethereum et permettant aux joueurs d'acheter des actifs virtuels à l'aide de tokens, était parvenu à recueillir l'équivalent de 400.000 dollars. Ark Ecosystem, un réseau facilitant le passage d'une blockchain à une autre et permettant de convertir une crypto-monnaie dans une autre, avait de son côté récolté 998.000 dollars.

A partir de 2017, les montants levés ont commencé à dépasser le million de dollars.

Voici les 9 principales ICO réalisées en France, de 2017 à début juin 2018, selon les données du rapport Landau:

9. Origami Network: 1,14 M$

Deux des trois fondateurs d'Origami Network. YouTube/Mike Michaels

Fin de l'ICO: mars 2018.

Origami Network offre des outils pour faciliter le lancement de places de marché décentralisées utilisant la blockchain Ethereum.

8. BCDiploma: 1,89 M$

Fin de l'ICO: février 2018.

BCDiploma permet de garantir l'authenticité des diplômes obtenus en ayant recours à la technologie de la blockchain Ethereum et aux "smarts contracts" (contrats intelligents). 

7. Kryll: 3,5 M$

Luca Benevolo, CEO de Kryll. YouTube/Capetlevrai

Fin de l'ICO: avril 2018.

Kryll est une plateforme fournissant des outils pour définir des stratégies de trading de crypto-actifs plus ou moins poussées.

6. iExec: 12,16 M$

Des membres de l'équipe iExec, dont le co-fondateur Haiwu He, deuxième en partant de la gauche. Facebook/iExec

Fin de l'ICO: avril 2017.

iExec propose un service de cloud décentralisé reposant sur la blockchain Ethereum, pour réaliser des calculs informatiques sur une "infrastructure distribuée".

5. NapoleonX: 12,3 M$

L'équipe de NapoleonX. Facebook/NapoleonX

Fin de l'ICO: février 2018.

NapoleonX est un gestionnaire d'actifs spécialisé dans les crypto-actifs, proposant des algorithmes de trading.

4. Dether: 13,26 M$

Test de la version alpha de Dether. Facebook/Dether

Fin de l'ICO: février 2018.

Dether est une application qui met en relation les acheteurs et les vendeurs d'ethers, et qui signale les magasins à proximité acceptant cette crypto-monnaie. 

3. Telcoin: 25 M$

Claude Eguienta, Co-fondateur et CEO de Telcoin. YouTube/Telcoin

Fin de l'ICO: décembre 2017.

Telcoin est une crypto-monnaie basée sur la blockchain Ethereum et qui est distribuée via les opérateurs téléphoniques. 

2. Legolas: 34,92 M$

Frédéric Montagnon, CEO et fondateur de Legolas. YouTube/LGO Group

Fin de l'ICO: février 2018.

Legolas est une plateforme d’échanges de crypto-monnaies, qui a conçu sa propre blockchain pour garantir la sécurité et la transparence des transactions.

1. DomRaider: 65,89 M$

L'équipe de DomRaider. Facebook/DomRaider

Fin de l'ICO: octobre 2017.

DomRaider est spécialisé dans la vente aux enchères, notamment de noms de domaines Internet. Elle recourt à la technologie décentralisée de la blockchain pour garantir la fiabilité de ce type d'opérations. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Plus de 11 Mds$ ont été levés en crypto-monnaies dans le monde depuis début 2018 — voici les 7 plus grosses ICO au premier semestre

VIDEO: Voici ce qui se produit dans votre cerveau et votre corps quand vous devenez vegan