Le président Donald Trump a créé une controverse au sommet de l'OTAN à Bruxelles après avoir critiqué les dépenses militaires d'autres états membres. Reuters/Reinhard Krause

  • Le discours de Donald Trump sur l'OTAN a souvent été trompeur, et il a déformé la façon dont l'alliance historique est financée et fonctionne.
  • L'OTAN est basée sur la notion de la défense collective, qui nécessite également des dépenses collectives.
  • Les remarques douteuses de Trump sur l'OTAN ont suscité des critiques de politiques, chez lui et dans d'autres pays. 

Depuis qu'il est entré en fonction, le président Donald Trump a régulièrement critiqué l'OTAN sur ses financements et il a fait pression sur les autres Etats membres afin qu'ils augmentent leurs budgets de défense. 

Ainsi, il a fait un certain nombre d'affirmations erronées au sujet de l'OTAN, déformant son fonctionnement et la raison initiale de son existence.

Jeudi 12 juillet, Trump a critiqué à nouveau l'OTAN dans un tweet, déclarant: "Les présidents essaient sans succès depuis des années d'obtenir de l'Allemagne et d'autres pays riches de l'OTAN qu'ils paient davantage pour leur protection contre la Russie. Ils ne paient qu'une partie de ce qu'ils coûtent. Les États-Unis paient des dizaines de milliards de dollars de trop pour subventionner l'Europe, et perdent gros sur le commerce!"

Trump a ajouté: "Tous les pays membres de l'OTAN doivent respecter leur engagement de 2% et ils doivent finir par atteindre les 4%!".

Le président a raison de dire que ses prédécesseurs ont également fait pression sur d'autres États membres de l'OTAN pour qu'ils augmentent les dépenses de défense, mais son affirmation selon laquelle les États membres doivent payer les États-Unis pour la "protection" dénature le fonctionnement de l'OTAN.

Les origines de l'OTAN

L'OTAN est une alliance qui a été formée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale alors que les États-Unis et leurs alliés cherchaient à contrer l'influence croissante de l'Union soviétique en Europe et ailleurs.

L'alliance a été fondée sur la notion de défense collective, ce qui signifie qu'une attaque contre un Etat membre est considérée comme une attaque contre tous. C'est précisément la raison pour laquelle l'OTAN, par exemple, s'est ralliée derrière les États-Unis à la suite des attentats terroristes du 11 septembre et a envoyé de nombreuses troupes pour combattre et mourir dans des endroits comme l'Afghanistan, au fil des années.

Une défense collective nécessite des dépenses collectives

Par conséquent, chaque Etat membre de l'OTAN contribue à un budget direct relativement modeste: un budget militaire d'environ 1,4 milliard de dollars et un budget civil de 250 millions de dollars.

Dans l'ensemble, les États-Unis contribuent au budget à hauteur d'environ 22%, sur la base d'une formule qui tient compte du revenu national des Etats membres.

Outre le budget direct, l'OTAN est parvenue en 2014 à un accord qui prévoit que chaque Etat membre augmente ses propres dépenses de défense à 2% de son propre PIB d'ici 2024.

A l'heure actuelle, l'OTAN compte 29 membres et peu d'entre eux ont atteint cet objectif — seuls cinq membres de l'OTAN devraient atteindre l'objectif fixé à 2% d'ici la fin de l'année. Pendant ce temps, les États-Unis consacrent environ 3,6% de leur PIB à la défense, puisque leur budget militaire en 2017 était d'environ 618 milliards de dollars.

Il n'y a pas de pénalité pour les pays qui n'ont pas atteint l'objectif de 2%; c'est simplement une ligne directrice, et la plupart des Etats membres ont augmenté leurs dépenses de défense même s'ils n'ont pas encore atteint cet objectif.

De plus, l'OTAN estime que les dépenses de défense collective de tous les États membres totaliseront plus de 936 milliards de dollars en 2018. Les dépenses de défense des États-Unis représentent environ 67 % de cette somme, mais il est aussi vrai que les États-Unis ont de loin le budget de défense le plus élevé au monde, ce qui est lié à la fois à leur économie prospère et à leurs politiques intérieures.

Voici pourquoi l'OTAN dérange Trump 

Trump veut que les autres états membres de l'OTAN augmentent leurs dépenses de défense — et rapidement.

Mercredi 11 juillet, il a tweeté: "À quoi sert l'OTAN si l'Allemagne paie des milliards de dollars à la Russie pour le gaz et l'énergie? Pourquoi n'y a-t-il que 5 pays sur 29 qui ont respecté leur engagement ? Les États-Unis paient pour la protection de l'Europe puis perdent des milliards sur le commerce. Vous devez payer 2% du PIB IMMÉDIATEMENT, pas d'ici 2025".

Il y a une vérité sous-jacente à la critique de Trump à l'égard de l'OTAN: les États-Unis dépensent des sommes considérables et fournissent une quantité extraordinaire de ressources et d'hommes pour la protection de l'Europe et de l'Asie. Mais les États-Unis en tirent de nombreux avantages et leur participation à l'OTAN les a longtemps aidé à consolider leur rôle en tant que l'une des principales puissances du monde, si ce n'est le pays le plus puissant du monde.

De plus, les remarques de Trump sur l'OTAN semblent suggérer que l'Europe doit payer les Etats-Unis pour se protéger de la Russie, alors que ce n'est pas ainsi que l'alliance est censée fonctionner. Sans oublier que Trump entretient déjà des relations douteuses avec la Russie alors qu'une grande partie du monde, surtout l'Europe, s'inquiète de ses activités militaires agressives.

Dans ce contexte, les critiques de Trump à l'égard de l'OTAN ont été condamnées par les politiciens des deux partis aux États-Unis ainsi que par d'autres dirigeants mondiaux et des experts en relations internationales.

Trump a provoqué une crise au sommet de l'OTAN sur la question des dépenses de défense

Trump aurait violé le protocole diplomatique jeudi 12 juillet en désignant la chancelière allemande Angela Merkel par son prénom, et ses demandes insistantes concernant les dépenses de défense ont fait entrer les dirigeants de l'OTAN dans une réunion spéciale d'urgence.

Après la réunion, Trump a dit que les Etats membres de l'OTAN avaient accepté d'augmenter rapidement leurs dépenses.

"Nous sommes très heureux et nous avons une OTAN très, très puissante, très, très forte. Beaucoup plus forte qu'il y a deux jours", a dit Trump lors d'une déclaration non programmée.

Version originale: John Haltiwanger/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Trump accuse l'Allemagne de ne pas mettre assez la main à la poche pour la défense — voici les dépenses militaires de chacun des 29 pays membres de l'Otan

VIDEO: On a testé la fonctionnalité Summon de Tesla — quand votre voiture vient vous chercher toute seule