REUTERS/Eric Gaillard/File Photo

Le football a la cote auprès des parieurs. C'est de loin le sport qui génère le plus de mises en France, devant le tennis et le basketball.

Au cours de la saison 2017-2018, le montant total des paris en ligne s'est élevé à 935 millions d'euros pour les sept compétitions de football qui ont enregistré le plus de mises, selon les chiffres communiqués par l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel). 

Signe que les paris en ligne sont en pleine expansion, les sommes jouées ont fortement progressé pour chacun de ces coupes et championnats, par rapport à la saison 2016-2017.

Voici les sept compétitions qui ont engendré le plus de mises, sur l'ensemble des 12 sites de paris sportifs agréés par l'Arjel, et les montants pariés pour chacune d'elle:

7. Ligue 2 — 73 M€ contre 53 M€ pour la saison 2016-2017

Les supporters du RC Lens, en Ligue 2 depuis 2015. Wikimedia Commons

Les mises engagées sur la Ligue 2 ont augmenté de 38% lors de la saison 2017-2018, "signe que la compétition est également attractive pour les parieurs", souligne l'Arjel.

6. Serie A — 100 M€ contre 61 M€

Mario Mandzukic (maillot noir et blanc), l'attaquant croate de la Juventus de Turin, championne en titre. REUTERS/Giorgio Perottino/File Photo

Le championnat italien a engrangé 64% de mises supplémentaires en France lors de la saison écoulée, par rapport à 2016-2017. La BundesLiga, le championnat d'Allemagne, a enregistré une progression de "seulement" 21% des montants pariés en comparaison. 

5. Ligue Europa — 101 M€ contre 65 M€

Deuxième tour de qualification pour la Ligue Europa - Burnley contre Aberdeen - Le 2 août 2018. Reuters/Craig Brough

Les sommes jouées sur la deuxième coupe d'Europe, derrière la prestigieuse Ligue des Champions, ont augmenté de 55% sur la saison 2017-2018. Le parcours de l'Olympique de Marseille (OM), qui s'est hissé jusqu'en finale de la compétition, a favorisé la hausse des paris réalisés par les Français. 

La finale, qui a opposé l'OM à L'Atletico Madrid, a généré à elle seule 6,3 millions d'euros de mises.

4. Premier League — 115 M€ contre 95 M€

Le club de Manchester City a remporté face à Chelsea le Community Shield (rencontre opposant le champion d'Angleterre au vainqueur de la Coupe d'Angleterre) - Wembley Stadium, Londres, le 5 août 2018. REUTERS/Phil Noble

Le championnat d'Angleterre a observé une progression de 21% des montants pariés lors de la saison 2017-2018.

3. La Liga — 126 M€ contre 94 M€

Le milieu de terrain chilien Arturo Vidal a été recruté par le FC Barcelone, victorieux de la dernière Liga - 6 août 2018 REUTERS/Albert Salame

Les mises engagées dans le cadre des rencontres du championnat espagnol ont grimpé de 34% en 2017-2018.

2. Ligue des Champions — 163 M€ contre 121 M€

L'équipe du Real Madrid a remporté la dernière Ligue des Champions. Mandatory Credit: Geoff Burke-USA TODAY Sports

La Ligue des Champions a enregistré une progression des mises de 35% en 2017-2018. La finale de la compétition, entre le Real Madrid et Liverpool, est devenue l'affiche entre clubs qui a généré le plus de paris depuis l'ouverture du marché des jeux en ligne à la concurrence, en 2010. Au total, 8,1 millions d'euros ont ainsi été misés pour ce match.

1. Ligue 1 — 257 M€ contre 214 M€

L'international algérien Rachid Ghezzal, lors du Match de l'AS Monaco contre le FC Metz au Stade Louis II, le 21 janvier 2018. REUTERS/Eric Gaillard

La Ligue 1 reste la compétition la plus populaire auprès des parieurs, bien que les mises ait moins augmenté — de 20% — pour ce championnat que pour d'autres, comme la Liga espagnole.

Le montant moyen des sommes pariées par match s'élève à 676.000 euros pour la saison 2017-2018. Mais pour les rencontres du PSG, ce montant est près de deux fois supérieur, à 1,3 million d'euros par match.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les 7 compétitions sportives qui ont généré le plus de paris sportifs en ligne au 2e trimestre

VIDEO: Ce château à Aix-en-Provence est en vente pour 14,5 millions d’euros — voici à quoi il ressemble de l’intérieur