Le rôle traditionnel des RH n'était pas le plus gratifiant. Getty

Le rôle des ressources humaines est en train de changer, et les praticiens des RH du monde entier devraient s'en réjouir.

"Il faut reconnaître que le rôle traditionnel des RH n'était pas le plus gratifiant", explique Mélanie Hache-Barrois, directrice de stratégie de la gestion du capital humain chez Oracle. "Dans le cadre de mon travail, je rencontre les vice-présidents des RH de différentes sociétés. Leur point commun est que leur rôle devient moins administratif, et qu'ils sont de plus en plus des vecteurs d'innovation."

Cela s'inscrit dans une tendance de fond: les entreprises adoptent une stratégie de développement axée sur les personnes – elles apprécient leurs employés, et comprennent qu'ils sont le moteur de la rentabilité et de la compétitivité. Elles doivent former et retenir leurs meilleurs talents et s'assurer de n'embaucher que les meilleurs candidats. Pour ce faire, la direction a besoin de compter sur les conseils de son service des RH. Cela accroît l'importance et la valeur des professionnels des RH. "Mais vous devez être certain de bien faire les choses", prévient Hache-Barrois. "Sinon il y aura des départs et cela coûtera cher à l'entreprise."

Selon elle, pour que les services des RH fassent bien leur travail, ils doivent être composés de personnes qui possèdent les traits suivants.

1. Leadership, et non microgestion

Ne vous immiscez pas. Cela irrite les gens et les empêche d'avoir confiance en eux et de se sentir responsabilisés dans leur travail. "Les leaders s'occupent des personnes, les gestionnaires supervisent les choses", explique Hache-Barrois. Les RH doivent être souples, doivent conduire et guider avec une approche en cascade, conseille-t-elle, et être sûr que le personnel prendra les choses sérieusement. Inspirez le respect, ne l'exigez pas. "Cela changera la conception que les employés ont des RH, nous devons évoluer et être moins intrusifs", dit-elle.

D'après l'étude Oracle Simply Talent, les employés sont d'accord. Près de 60 % des employés souhaitent que leurs employeurs interagissent avec eux de manière plus proactive, et préfèreraient un style de gestion plus individualisé. Les enfants du millénaire sont particulièrement demandeurs de conversations plus régulières avec leurs supérieurs hiérarchiques à propos de leur plan de carrière. Près de 80 % des employés de 18 à 34 ans ont déclaré qu'ils ne bénéficient pas de cela, mais le souhaiteraient. Les employés se sentent plus impliqués lorsqu'ils ont une ligne de communication directe avec leur responsable. Les RH doivent être souples, avec une démarche axée sur l'humain, et toujours prêtes à s'adapter.

2. Être à l’aise avec les données

Les RH ont besoin des données pour diriger et être pris au sérieux en tant que département de premier plan. Informations et analyses sont également indispensables pour que la direction tienne compte des décisions et propositions stratégiques des RH.

Tout le monde n'a cependant pas la bosse des maths, et les mots de jargon tels que "Big Data" et "analytique" peuvent sembler intimidants. Pourtant, Hache-Barrois pense qu'il ne faut pas avoir peur des statistiques, et au contraire s'y adonner avec enthousiasme, car c'est le meilleur moyen de donner aux RH les moyens d'évoluer au-delà de leur rôle administratif traditionnel et d'occuper une fonction plus influente de création de stratégie. "Je ne dis pas que tout le monde doit se convertir en data scientist", tempère-t-elle. "Mais si vous ne maîtrisez pas un peu ce domaine, alors vous ne savez pas ce que vous êtes en train d'analyser – et dans ce cas, comment savoir si votre campagne de recrutement sera efficace, ou si vous offrez le type de formation adéquat ?"

Beaucoup de technologies de collecte et d'analyse des données, telles que celles d'Oracle, sont intuitives et conviviales. Hache-Barrois recommande aux professionnels des RH de se familiariser avec ces outils.

"Sinon ces tâches seront prises en charge par un autre service, votre travail se réduira à l'administratif, et vous passerez à côté des missions gratifiantes qui fournissent des solutions innovantes", prévient-elle.

3. Des connaissances d'expert

Un bon professionnel des RH doit être la personne de référence lorsqu'un nouveau projet démarre. Il doit pouvoir suggérer les employés les plus compétents pour participer au projet. Il doit être le contact que la direction consulte pour décider si le personnel possède les compétences adéquates pour mener à bien un projet, ainsi que pour embaucher de nouveaux talents si le besoin s'en fait sentir. "Vous devez être là lorsqu'on a besoin de vous. Les RH doivent faciliter la concrétisation des projets", conclut Hache-Barrois.

Mais pour être efficace, le personnel des RH ne doit pas se contenter de réagir aux besoins de l'entreprise. "Être proactif, c'est savoir exactement ce dont la personne qui vous appelle, a besoin. Vous lui dites ce qu'elle veut, au lieu d'attendre les instructions", précise Hache-Barrois. Vous devez collaborer et aider, mais vous devriez aussi proposer les idées."

Pour savoir comment vous pouvez attirer les employés d'aujourd'hui avec Oracle Human Capital Management (HCM) Cloud lisez ceci. 

Cet article est parrainé par Oracle HCM

Sondage sur la technologie et le lieu de travail

Lire aussi : 3 choses à savoir pour faire avancer votre carrière en 2017