La Coupe du Monde de football est une période particulièrement intense pour les paris sportifs. La phase de poules de l'édition 2018 a généré en France 363 millions d'euros de mises, selon l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel). 

Sur ce montant, 159 millions d'euros ont été engagés dans les 27.000 points de vente de la Française des Jeux (FDJ) et 204 millions sur les sites de 12 opérateurs agréés par l'Arjel. Logiquement, les rencontres jouées par l'équipe de France ont mobilisé de nombreux parieurs.

Mais deux équipes sont parvenues à faire mieux que les Bleus sur le marché français des paris. Il s'agit du Brésil et de la Suisse, dont la confrontation au sein du groupe E a généré la coquette somme de 17 millions d'euros.

Ce match est même devenu la deuxième rencontre ayant généré le plus de mises sur le réseau en ligne depuis l’ouverture du marché à la concurrence, en 2010, précise l'Autorité de régulation. 

Voici le classement des cinq matches qui ont suscité le plus de mises en phase de poules:

  1. Brésil - Suisse : 17 millions d'euros
  2. France - Pérou: 13,7 millions d'euros
  3. France - Australie: 12,5 millions d'euros
  4. France - Danemark: 12,4 millions d'euros
  5. Iran - Maroc: 12,3 millions d'euros

Au total, les trois matches disputés par la France dans la poule C ont suscité un peu moins de 39 millions d'euros de mises, soit 11% des paris réalisés sur les rencontres de la phase de groupes.

Lors de la Coupe du Monde de football 2014, les parieurs français avaient déboursé 166 millions d'euros lors des matches de poules, et 290 millions d'euros au total sur l'ensemble de la compétition. A l'Euro 2016, ils avaient misé un peu plus, 297 millions d'euros pour les 51 matches que compte la compétition.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le préparateur mental de l'équipe de foot du Mexique donne 2 méthodes pour réussir en groupe — elles ont récemment fait leur preuve face à l’Allemagne

VIDEO: Voici comment le public a réagi lors de la présentation du premier iPhone par Steve Jobs