Au Maroc, Danone a envoyé 1000 salariés faire du porte à porte pour fixer le prix du lait

Danone a lancé le 31 juillet une consultation populaire au Maroc pour établir un "juste prix" du lait. Intitulée "Ntwaslo w Ntwaslo", ce qui pourrait se traduire par "Dialoguons pour aller de l'avant", elle vise à mettre fin au boycott dont est victime le groupe agroalimentaire depuis le 20 avril dernier dans le pays.

Outre la mise en ligne d'un site internet pour recueillir les contributions, deux grands types d'actions ont été prévus jusqu'au 15 août.

Communication de Centrale Danone, le 31 juillet. Facebook/Centrale Danone

Des salariés en marche

La première consiste à mettre les équipes de Centrale Danone, la filiale marocaine de Danone, en marche pour faire du porte à porte. Un millier de salariés volontaires ont été envoyés sur le terrain à la rencontre des consommateurs et des épiciers pour faire remonter leurs propositions. D'après le site marocain d'information H24, ces ambassadeurs avaient déjà rencontré et recueilli les avis de près de 30.000 personnes au 5 août.

La seconde action prend la forme de réunions publiques organisées dans différentes villes du pays. Si la première, prévue le 1er août à Marrakech, a été annulée, les suivantes se sont tenues à Casablanca le 3 août, Rabat le 6, Meknès le 7 et Agadir le 9 et les échanges étaient retransmis sur la page facebook de Centrale Danone

Au cours des prochaines semaines, les propositions retenues à l'issue de cette consultation seront étudiées et Centrale Danone prévoit d'annoncer son nouveau modèle de fixation du prix du lait frais pasteurisé à la rentrée".

Emmanuel Faber, le PDG de Danone, au Maroc le 26 juin. Facebook/Centrale Danone

Cette consultation est la concrétisation d'une promesse d'Emmanuel Faber, le patron de Danone, lors de sa visite au Maroc, le 26 juin dernier. 

Il avait alors déclaré "si nous arrivons à trouver un modèle viable permettant de rendre le prix plus accessible, je m'engage à ce que Danone travaille à prix coûtant sur le lait pasteurisé de la marque Centrale."

Pour cela, il a promis de renforcer la transparence sur la qualité et sur les coûts afin "d'inventer un nouveau modèle de gestion pour obtenir un prix équitable pour tous", du producteur au consommateur. 

Les ventes ont chuté de 40%

Fin juin, la direction de Danone a mandaté Corinne Bazina pour piloter cette consultation. Cette dernière dirige la plateforme Danone Communities, le fonds d'investissement solidaire de Danone qui mise sur l'entrepreunariat social.

Pour Danone, la situation au Maroc se complique semaine après semaine. Le 27 juillet, lors de la présentation de ses résultats semestriels, sa directrice financière évoquait une chute des ventes de 40% au Maroc depuis le début de l'année.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Danone envisage d'imiter les pratiques d'une jeune marque française qui veille aux marges des éleveurs et respecte les consommateurs pour sortir de 2 mois de crise au Maroc

VIDEO: Ce vélo connecté futuriste par abonnement débarque en France

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

Intelligence artificielle: pourquoi l'éthique est un enjeu clé

Laisser un commentaire