Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé. YouTube/Conseil économique social et environnemental

Le déficit du régime général de la Sécurité sociale et du fonds de solidarité vieillesse (FSV) n'a jamais été aussi bas depuis 15 ans, ont annoncé les ministères de la Santé et des Comptes publics, dans un communiqué jeudi 15 mars 2018. 

Le déficit a été ramené en 2017 à 5,1 milliards d'euros, soit une amélioration de 2,7 milliards d'euros par rapport au déficit cumulé de 7,8 milliards d'euros de 2016.

Le gouvernement n'a cependant pas réussi à atteindre l'objectif qu'il s'était fixé dans le cadre de la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) pour 2017. Fin septembre 2017, le gouvernement tablait en effet sur 4,2 milliards d'euros d'économies sur le budget de la Sécurité sociale, mais ce chiffre avait été revu à la hausse lors de la présentation de la LFSS 2018, à 5,2 milliards d'euros.

"Ces bons résultats s'expliquent par une maîtrise d'ensemble des dépenses", combinée à un surcroît de recettes de 1,2 milliard d'euros, lié à une croissance de la masse salariale supérieure aux prévisions, peut-on lire dans le communiqué commun des deux ministères. 

Dans le détail, le seul déficit du Fonds de solidarité vieillesse (FSV) s'est établi à 2,9 milliards d'euros en 2017, contre 3,6 milliards en 2016. Il est ainsi passé sous la barre des trois milliards d'euros l'an dernier pour la première fois depuis cinq ans.

Quant au régime général de la Sécurité sociale, qui couvre environ 80% des salariés en France et qui est constitué de quatre branches (retraite, famille, accidents du travail et maladie), "la situation financière de la plupart des branches s'améliore sensiblement".  

L'essentiel du déficit 2017 est dû à sa branche maladie, dont le déficit est stable, à 4,9 milliards d'euros en 2017, contre 4,8 milliards d'euros l'année précédente. 

La branche retraite, qui était revenue dans le vert en 2016 pour la première fois depuis onze ans, a confirmé son redressement en affichant un excédent doublé, à 1,8 milliard d'euros en 2017, contre de 900 millions en 2016.

Dans un communiqué commun, la ministre de la Santé Agnès Buzyn et le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin ont indiqué:

"Ces bons résultats confortent la perspective de sortie de la France de la procédure de déficit excessif dès 2017 et plus globalement notre stratégie de redressement des finances publiques. Ils nous permettent d'envisager un retour à l'équilibre des comptes de la Sécurité sociale dans un avenir proche, alors que notre système est en déficit depuis 2001."

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : VIDEO: Voici ce qui se produit dans votre cerveau et votre corps quand vous devenez vegan

VIDEO: Ce restaurant aux Philippines se trouve à deux pas d'une cascade — vous y mangez les pieds dans l'eau