Des chercheurs de Google ont conçu un algorithme capable de détecter une maladie de l'œil qui touche — à des stades différents — environ 50% des diabétiques, selon un article de la MIT Technology Review publié le 29 novembre 2016. 

Le diagnostic établi par cette intelligence artificielle est aussi fiable que celui d'un ophtalmologiste (humain), affirme Michael Chiang, professeur d'ophtalmologie au Casey Eye Institute de l'Oregon Health & Science University. D'après l'expert, ce robot pourrait même améliorer la qualité des diagnostics: 

"L'une des choses les plus fascinantes à propos de cette approche d'apprentissage automatique est qu'elle a le potentiel d'améliorer l'objectivité et au final la justesse et la qualité des soins médicaux."

Et pourquoi pas aussi répondre à la pénurie d'ophtalmologistes en France, dont la conséquence la plus fâcheuse est le long délai d'attente pour obtenir un RDV. Comptez en moyenne 85 jours, selon une étude nationale réalisée par Yssup Research pour le groupe Point Vision de février 2016.

L'algorithme mis au point par les scientifiques de Google passe en revue des images de la rétine et peut déterminer de lui-même si le patient est atteint de rétinopathie diabétique. Cette maladie endommage les vaisseaux qui transportent le sang vers la rétine et peut conduire à un handicap visuel et même à une cécité.

Contrairement à d'autres logiciels d'ophtalmologie, ce robot n'a pas été explicitement programmé pour reconnaître des signes distinctifs de la maladie sur les images de rétine. Il a en fait appris par lui-même comment détecter cette pathologie, simplement en regardant des milliers de photos de rétine appartenant à des sujets sains et à des sujets malades. 

Une équipe de DeepMind — le laboratoire d'intelligence artificielle racheté par Google en 2014 pour 650 millions de dollars — mène un projet semblable, en entraînant des ordinateurs à détecter des signes de dégénérescence maculaire et d'autres maladies visuelles sur des images du fond de l'œil.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les robots sont désormais capables de se faire une opinion de vous en un coup d’œil