L'appli de VTC brésilienne 99. REUTERS/Paulo Whitaker

Le groupe chinois de VTC Didi Chuxing, l'un des principaux concurrents internationaux d'Uber, a annoncé mercredi 3 janvier 2018 avoir pris une participation dans 99, le leader brésilien du secteur. 

L'entreprise chinoise, valorisée à plus de 50 milliards de dollars après sa récente levée de fonds, entend ainsi défier, dans le plus grand pays d'Amérique latine, son rival Uber dont la valorisation a chuté de 69 à 48 milliards de dollars suite à l'entrée à son capital de SoftBank.

L'ampleur de la participation acquise par Didi dans 99 n'a pas été précisée, ni le montant de l'opération. Mais deux sources proches du dossier ont affirmé à Reuters que Didi Chuxing détiendrait une "majorité significative" au terme de la transaction, qui a valorisé le spécialiste du VTC brésilien 99 à plus d'un milliard de dollars (832 millions d'euros).

Le groupe chinois avait déjà investi 100 millions de dollars dans 99 en janvier 2017. Avec cette dernière opération, il a racheté les parts d'investisseurs comme Riverwood Capital, Mondasse, Qualcomm Ventrues, Tigre Global Management et SoftBank Group, a indiqué une des sources à Reuters, confirmant une information du journal brésilien Valoir Economie.

Dans le communiqué, Chenu Wei, fondateur et DG de Didi Chuxing, affirme que la "mondialisation est une priorité stratégique de premier ordre" pour l'entreprise créée il y a quatre ans.

Didi a connu une rapide croissance à l'étranger en 2017, après avoir assis sa domination en Chine avec le rachat en 2016 des activités locales d'Uber.

Pour financer son développement à l'international, le spécialiste des VTC chinois a bouclé deux levées de fonds l'an passé: une première en avril 2017 de 5,5 milliards de dollars et une seconde en décembre 2017 de 4 milliards de dollars. Cette année, Didi compte s'implanter par exemple au Mexique.

Le groupe chinois a par ailleurs investi dans plusieurs concurrents d'Uber à travers le monde, parmi lesquels l'américain Lyft, l'indien Ola, l'estonien Taxify ou encore Careem, société basée au Moyen-Orient.

C'est d'ailleurs via la société estonienne Taxify que Didi Chuxing est présent en France.

Didi Chuxing compte actuellement plus de 400 millions d'usagers et opère dans plus de 400 villes dans le monde.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Vous avez certainement déjà été victime de ghosting — voici comment se remettre d'une rupture sans explications