Ce designer a imprimé les conditions d'utilisation des applis les plus populaires pour montrer à quel point elles sont longues et impossibles à lire

Avez-vous déjà accepté des conditions d'utilisation d'un logiciel ou d'une appli sans les lire? Vous n'êtes pas seul-e. 

Une étude menée par Deloitte auprès de 2000 américains en 2017 montre que 91% d'entre eux acceptent ces conditions sans les lire. Pire, c'est le cas de 97% des 18-34 ans sondés.

Et pourtant, la récente affaire Cambridge Analytica montre que leur contenu contient des  informations importantes sur la façon dont ces plateformes utilisent nos données personnelles, que le commun des mortels ignore.

Pour sensibiliser sur ce sujet, Dima Yarovinsky, qui étudie le design à Jérusalem, a décidé d'imprimer les conditions d'utilisation des applis les plus populaires sur des feuilles A4 pour montrer leur longueur.

Dima Yarovinsky a imprimé l'intégralité des conditions d'utilisation de WhatsApp, Google, Tinder, Twitter, Facebook, Snapchat et Instagram (de gauche à droite sur la photo ci-dessous) sur des feuilles A4 taille 12, comme s'il s'agissait d'un contrat légal.

Dima Yarovinsky devant son oeuvre, présentée à la Bezalel Academy of Arts and Design de Jérusalem. Avec l'authorisation de Dima Yarovinsky

De gauche à droite: les conditions d'utilisation en anglais de WhatsApp (fond vert), Google (blanc), Tinder (rouge), Twitter (bleu clair), Facebook (bleu foncé), Snapchat (jaune) et Instagram (violet).

Baptisée "I agree" ("j'accepte"), l'oeuvre permet, selon lui, de "souligner à quel point nous sommes petits et sans défense face à ces entreprises géantes".

"Une personne ne peut pas aller sur internet aujourd'hui sans qu'on lui demande d'accepter ces conditions d'utilisation", nous explique Dima Yarovinsky par email. "Ces 'conditions' sont en réalité des contrats légaux liant l'utilisateur et le fournisseur de service en ligne, même si les utilisateurs n'ont pas la possibilité d'en négocier le contenu et peuvent même ne pas être au courant de leur existence."

Il explique qu'une personne moyenne peut lire 200 mots par minute, alors que les conditions d'utilisations font en moyenne 11.972 mots. Cela veut dire qu'il faudrait 60 minutes pour les lire en entier.

La longueur de ces textes peut énormément varier entre les services. Si les conditions d'utilisation en anglais d'Instagram font 17.161 mots de long, celles de WhatsApp n'en font que 3900. Les plateformes appartiennent pourtant toutes deux à Facebook.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Instagram lance une fonctionnalité qui vous permettra de télécharger toutes vos photos et l'historique de vos recherches d'un seul coup

VIDEO: Ces lunettes de soleil connectées vous permettent d'écouter de la musique, sans écouteurs

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

Ile-de-France: la première Smart Région d'Europe

  1. Invité

    Super idée! Le jour où les règles tiendront en 15 lignes on sera dans un monde meilleur!

Laisser un commentaire

Copyright © 2016 Business Insider Inc. Tous droits réservés. Conditions d'utilisations | Charte de protection des données | Publicité

Editions Internationales US UK DE FR AUS ID IN MY SG PL SE NL