Donald Trump. Whitney Curtis/Getty Images

  • Un outil de transcription d'intelligence artificielle a trouvé que Donald Trump était l'un des politiciens les plus difficiles à comprendre. 
  • Certaines des habitudes de Trump, comme se détourner du micro et parler dans un style "courant de conscience", a rendu compliqué la retranscription de ses mots par le logiciel. 
  • Nikki Haley était l'une des politiciennes les plus faciles à comprendre pour l'IA.

Les modèles uniques de discours du président Donald Trump ont posé quelques problèmes aux traducteurs et linguistes depuis qu'il a lancé sa campagne présidentielle en 2015. 

Désormais, on peut ajouter l'intelligence artificielle (IA) à la liste. 

Trump a été un des politiciens les plus difficiles à comprendre pour Trint, un programme qui utilise l'IA pour générer des transcriptions audios et vidéos, a révélé l'entreprise en novembre. 

Trint a examiné plus d'une douzaine de politiciens américains importants à travers son logiciel et a trouvé que la transcription du discours de Trump possède un plus grand taux d'erreurs que les discours de la plupart des autres politiciens — il est classé 11ème parmi les 15 personnes que Trint a analysé.

Le programme a quand même réussi transcrire correctement les discours de Trump à 97,89%. Mais c'est un cran plus bas que la retranscription presque parfaite des discours de l'ambassadrice, représente permanente aux Nations Unies, Nikki Haley, Hillary Clinton et du sénateur démocrate Chuck Schumer, dont les discours ont été retranscrits à plus de 99% correctement.

Qu'est-ce-qui explique donc ce pourcentage plus bas pour Trump? Certains des tics de langage en public de Trump pourraient expliquer cela, a dit le co-fondateur de Trint, Jeff Kofman.

"Il a tendance à vouloir avaler certains des suffixes et préfixes de ses mots," a dit Kofman à Business Insider.

Durant le discours de juin 2017, par exemple, il était difficile d'entendre la première syllabe quand Trump disait "incredible," causant Trint à enregistrer "credible. "

Trump a aussi l'habitude de se détourner du micro et de s'adresser aux personnes sur scène, quelque chose qui a rendu fou le transcripteur de l'IA.

Enfin, l'élocution dans un style "courant de conscience" a rendu la tâche difficile pour que le bot puisse suivre la syntaxe de ses phrases. 

"Cela représente vraiment un défi de voir la logique dans une phrase et d'ajouter de la grammaire dessus, pour le moment," a dit Kofman. "La ponctuation est un vrai défi pour l'intelligence artificielle...Nous ne parlons pas souvent avec des phrases ou séquences logiques."

En d'autres termes, cela pourrait prendre du temps avant qu'un bot puisse comprendre parfaitement le président. 

Version originale: Mark Abadi/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le directeur du centre de recherche européen de Facebook sur l'IA dit que le discours d'Elon Musk sur cette technologie 'fait appel à la science-fiction'

VIDEO: Ce yacht à 146M€ dispose d'une zone d'atterrissage pour hélicoptères et d'un garage pour un petit bateau à moteur — voici à quoi il ressemble de l'intérieur