Le film d'animation Zootopie de Disney sorti en 2016. YouTube/WaltDisneyStudiosCAN

Les technologies d'intelligence artificielle (IA) sont de plus en plus présentes dans tous les secteurs.

Que ce soit du côté médical avec une IA capable de faire des diagnostics aussi fiables que ceux d'un ophtalmo, du côté des ressources humaines avec une technologie qui aide au recrutement ou encore dans le domaine de la surveillance, avec une IA capable de lire sur les lèvres

L'industrie du divertissement n'est pas épargnée par cette vague. En effet, Disney Research travaille actuellement, en collaboration avec des chercheurs de l'Université du Massachusetts à Boston (Etats-Unis), sur une IA, qui se présente sous la forme d'un ensemble de réseaux neuronaux, capable de prédire la popularité — et non qualité, il ne s'agit pas d'un critique littéraire — de ses histoires courtes, rapporte le site Engadget.com.

Dans un communiqué, Boyang Albert Li, scientifique au sein du Disney Research, a ainsi déclaré: 

"Notre réseau a eu plusieurs succès en prévoyant la popularité des histoires. On ne peut pas encore l'utiliser pour choisir les gagnants d'un concours d'écriture local, mais cela nous servira dans nos prochaines recherches."

Pour entraîner cette IA, les scientifiques ont dû aller chercher une base de données d'histoires courtes déjà commentées sur le site de questions-réponses Quora. Au total, sur les 55.000 réponses récoltées, 28.000 ont été utilisées pour l'IA, avec une moyenne de 369 mots par texte.

Selon les tout premiers résultats de cette expérience, l'IA s'est montrée 18% plus efficace que les systèmes d'évaluation classiques non-automatisés. Mais avec cette IA, il est possible que Disney veuille aller plus loin, comme le laisse entendre Markus Gross, vice-président de Disney Research, cité dans un communiqué:

"Si les IA sont amenées à créer des histoires, elles auront besoin de savoir juger la qualité de ce qu'elles produisent." 

S'il n'est pour l'instant pas question d'utiliser cette IA pour écrire les scripts pour Disney, cette idée n'est pas pure science-fiction et pourrait inquiéter les auteurs.

En effet, dans le domaine de la publicité, une agence japonaise a mis au point une IA capable de penser comme un directeur créatif. Et au final, les publicitaires ont préféré un spot que l'IA a créé au lieu de celui réalisé par un directeur créatif humain.

Une présentation plus détaillée de l'IA de Disney sera donnée le 23 août prochain lors de l'International Joint Conférence on Artificial Intelligence de Melbourne (Australie).

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Une agence japonaise a conçu une IA capable de penser comme un directeur créatif — les publicitaires ont préféré son spot à celui d'un humain