Elon MuskScott Olson / Getty Images

Elon Musk ne peut pas sembler rester à l'écart des projecteurs. 

Au cours des derniers mois, Musk (le DG de Tesla, The Boring Company et SpaceX) s'est de façon répétitive ingéré lui-même dans le flux de l'actualité — notamment en tweetant.

Au moment où les critiques sur le constructeur de voitures électriques de Musk, Tesla, se multiplient, le magnat de la tech de 47 ans a publiquement investi tous les fronts — une attitude singulière pour un dirigeant, même pour quelqu'un d'aussi franc que Musk.

La dernière saga implique autant les efforts de Musk à aider à extraire une équipe de footballeurs piégée dans une grotte inondée, que la dispute qui a suivi avec un plongeur britannique impliqué dans le sauvetage — Musk le désignant comme un "pédophile". 

Voici une liste de toutes les controverses dans lesquelles Musk s'est lui-même englué durant ces derniers mois: 

Musk a dit qu'il allait lancer un site internet pour "suivre le score de crédibilité de chaque journaliste, éditeur et pour chaque publication". 

Un homme lisant un article dans le journal Pravda à Moscou, Russie, décembre 1941. Wikipedia Commons

Musk a suggéré que le site pourrait s'intituler "Pravda", un clin d'œil à l'ancien journal détenu et contrôlé par l'état de l'URSS, et voudrait classer les journalistes selon leur crédibilité via un système de vote. L'annonce de Musk est intervenue après que Tesla fasse la une, à propos des dépenses et de la politique de sécurité de ses usines. 

Il a qualifié de "crétine" la question d'un analyste lors d'un appel aux résultats financiers. 

Mark J. Terrill / Associated Press

Musk, qui s'est montré de plus en plus frustré sur les résultats financiers en mai, a commencé à s'en prendre à quelques personnes présentes au cours de cet conférence téléphonique.

Après une question sur les dépenses de son entreprise, Musk a interrompu un échange entre un analyste et Deepak Ahuja, le directeur financier de Tesla, jugeant cette question "crétine" et est passé aux questions suivantes. 

Il en a rajouté une couche sur Twitter: 


Il aurait fait une donation à un comité d'action politique afin de conserver les Républicains à la Chambre des représentants.  

Evan Vucci / AP

Bien qu'il ait également fait des dons à des groupes démocrates, la contribution de 38.900 dollars de Musk au groupe "Protect the House" (en plus des 138.900 dollars de dons à d'autres causes républicaines l'année dernière), semble en contradiction avec son désir proclamé de lutter contre le réchauffement climatique. Compte tenu de l'hostilité historique du parti républicain concernant les lois pour ralentir le réchauffement climatique, ainsi que des politiques récentes du Grand Old Party (GOP), Musk a été critiqué pour soutenir un parti qui ne semble pas en adéquation avec ses convictions personnelles. Musk a défendu ses actions sur Twitter: 

Étonnamment, le Sierra Club est venu défendre l'attachement de Musk aux causes environnementales.


 Il a insinué qu'une journaliste était complice d'un délit d'initié et qu'elle aurait relayé des informations non-publiques sur Tesla.

Bill Pugliano / Stringer / Getty Images

Musk a choisi Twitter pour faire entendre son mécontentement au sujet du traitement de Tesla par la journaliste Linette Lopez de Business Insider US. Mentionnant son pseudo Twitter, il lui a demandé directement si elle allait apporter une compensation financière à sa source en échange de ces informations et si elle était complice d'un délit d'initié et si elle avait fourni des informations non-publiques à des donneurs d'ordre. (Business Insider US a dit soutenir Lopez et qu'il ne payait pas ses sources). 

Musk s'en est aussi pris à Reuters et CNBC. 

Il a critiqué Reuters pour être "toujours négatif au sujet de Tesla" et pour publier des articles qui "trompent les gens". Il s'en est également pris à CNBC, demandant si les téléspectateurs de la chaîne câblée américaine étaient au courant des "faibles notes et des relevés de prédiction extrêmement mauvais" des analystes qui apparaissaient dans ses émissions télévisées.


Il s'est emporté après les critiques au sujet son implication dans le sauvetage de l'équipe de football thaïlandaise. 

Elon Musk/Twitter

Musk avait une équipe d'ingénieurs en charge de construire un sous-marin taille enfant pour soutenir les sauveteurs, et il s'est montré dans la grotte en Thaïlande durant l'opération de sauvetage. Le mini sous-marin n'a jamais été utilisé, et lorsqu'un plongeur britannique impliqué dans le sauvetage a critiqué Musk pour son "coup de pub" orchestré, Musk a répondu sur Twitter en traitant le plongeur de pédophile, dans des tweets qui ont depuis été supprimés. Le plongeur, Vernon Unsworth, a dit qu'il envisageait d'attaquer Musk en justice.


Version originale: Sean Wolfe/Business Insider 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'incroyable histoire d'Elon Musk, malmené à l'école avant de devenir l'une des personnes les plus intéressantes de la tech

VIDEO: Vous devez certainement mal servir la bière depuis toujours — voici comment faire