Elon Musk au volant d'un Roadster. Rebecca Cook/Reuters

  • Elon Musk a dit plusieurs fois vendredi et samedi qu'il comptait lancer son Roadster rouge en orbite autour de Mars en 2018. 
  • Une employée et ingénieure de SpaceX a aussi dit vendredi que la première charge utile du Falcon Heavy avait été annoncée et que "c'est réglo". 
  • Elon Musk serait revenu sur ses propos samedi, en disant au site The Verge qu'il avait "complètement inventé tout ça". 
  • Toutefois, deux porte-paroles de SpaceX auraient confirmé les propos de Musk après son rétropédalage. 

Dans une série de tweets envoyés vendredi soir, Elon Musk a dit qu'il comptait envoyer son Roadster rouge en orbite autour de Mars en 2018. 

De multiples sources ont confirmé que l'entrepreneur tech était sérieux, même si le milliardaire a bien rigolé aux dépens des journalistes pendant le weekend. Etant donné l'historique d'Elon Musk et les capacités potentielles de sa nouvelle fusée, il y a de bonnes raisons de le croire. 

En 2010, Elon Musk avait lancé une roue de fromage en orbite pendant le voyage inaugural de Dragon, un vaisseau construit par son entreprise aérospatiale, SpaceX. Et en mars dernier, il a dit qu'il envisageait de lancer "la chose la plus folle que l'on puisse imaginer" lors du lancement inaugural du Falcon Heavy. Cette fusée est le plus récent et le plus grand lanceur de SpaceX, capable d'envoyer une charge utile de 16,8 tonnes (autrement dit l'équivalent du poids total de 14 Roadsters de Tesla) en orbite autour de Mars. 

Le lancement inaugural du Falcon Heavy aura lieu en janvier 2018, a confirmé Elon Musk cette semaine. 

"La charge utile embarquée sera constituée de mon Roadster rouge cerise jouant le titre Space Oddity. La destination est l'orbite de Mars", a tweeté Elon Musk vendredi dernier, en référence à la chanson de David Bowie. "Elle sera dans un espace lointain pour des milliards d'années, si elle n'explose pas pendant son ascension."

Elon Musk a semblé une nouvelle fois confirmer ses plans lors d'une session de questions-réponses improvisée vendredi soir. 

Falcon Heavy. SpaceX

"Juste pour répéter, la charge utile embarquée lors du premier vol de la fusée Falcon Heavy en direction de Mars sera une voiture électrique Tesla, jouant la chanson Space Oditty", a écrit un utilisateur nommé J.C.

"Oui," a répondu Elon Musk

S'agira-t-il d'une Roadster première génération de 2008?

"Oui", a répondu Musk à un autre internaute

Une autre personne l'a interrogé sur la peinture rouge cerise de sa Roadster personnelle

"Une voiture rouge pour une planète rouge", a répondu Elon Musk. 

Des employés de SpaceX semblent également avoir confirmé les déclarations d'Elon Musk. Joy Dunn, ingénieure chez SpaceX, a tweeté vendredi que la première charge utile du Falcon Heavy avait été annoncée. Elle a dit que "ça serait génial" et a ensuite ajouté "oh c'est réglo et bien sûr, il y aura des caméras!"

Elon Musk a au départ confirmé ses intentions au site The Verge, en écrivant "c'est si vrai" dans un email envoyé vendredi. Cependant, The Verge a ensuite mis à jour son article samedi, en écrivant que dans un deuxième email "Elon Musk nous a dit qu'il avait 'complètement inventé tout ça'."

Business Insider a essayé de joindre SpaceX, mais l'entreprise a refusé de répondre. Le site américain a aussi tenté de contacter Elon Musk directement, mais sans obtenir de réponse dans l'immédiat.

Malgré le rétropédalage d'Elon Musk, l'affirmation semble être légitime. Elon Musk a dit à Eric Berger, le responsable de la rubrique espace d'Ars Technica, que la mission "était 100% vraie" après la mise à jour de l'article de The Verge et Eric Berger a ensuite tweeté que deux porte-paroles de SpaceX avaient confirmé les propos d'Elon Musk. 

"Le Roadster en orbite autour de Mars est quelque chose de vrai", aurait dit un porte-parole de SpaceX au journaliste Eric Berger. 

Version originale: Dave Mosher/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Bpifrance renforce son soutien au monde de la biotech — ces 19 pépites françaises ont levé au moins 15M€ depuis 3 ans