Elon Musk. AP

  • Le DG de Tesla, Elon Musk, a déclaré mardi sur Twitter qu'il envisage de retirer Tesla de la cote pour 420 dollars par action. 
  • Dans un email à ses employés, Musk a dit que sortir Tesla de la cote était "la meilleure voie à suivre".
  • Il a ajouté que les actionnaires devaient voter avant qu'une décision ne soit prise. 
  • Tesla est coté en Bourse depuis 2010.
  • Musk a également déclaré mardi sur Twitter qu'il créerait un "fonds spécial" si la société devenait privée afin que les actionnaires actuels de Tesla puissent conserver leurs investissements dans la société.

Le DG de Tesla, Elon Musk, a déclaré mardi sur Twitter qu'il envisage de retirer Tesla de la cote pour 420 dollars par action. L'action de Tesla a été suspendue peu après la publication de son tweet.

"J'envisage de sortir Tesla de la cote à 420 $. Financement assuré", a-t-il dit sur Twitter avant de publier un communiqué formel sur le site de l'entreprise. 

Musk a dit dans le communiqué que les actionnaires devaient voter avant qu'une décision finale ne soit prise. Sur Twitter, il a assuré que le soutien des investisseurs était confirmé.

Sortir l'enterprise de la cote est "la meilleure voie à suivre", a dit Musk dans le communiqué. Il dit que la pression d'être une entreprise cotée crée des distractions et favorise le court-termisme qui ne produit pas les meilleures décisions de long terme. 

"Fondamentalement, je crois que nous sommes les meilleurs quand tout le monde est concentré sur l'exécution, quand on peut rester concentré sur notre mission à long terme, et quand il n'y a pas d'incitations perverses pour les gens d'essayer de nuire à notre projet", a-t-il dit.

Musk a également dit qu'il ne s'attendrait pas à avoir un vote de contrôle si la société devenait privée et qu'il ne vendrait pas d'actions de Tesla. Il a ajouté qu'il resterait DG de l'entreprise.

"Je n'ai pas de vote de contrôle maintenant et je ne m'attends pas à ce qu'un actionnaire en ait si nous devenions privés. Je ne vendrai pas dans l'un ou l'autre cas", a-t-il dit.

Tesla n'a pas immédiatement confirmé si Musk lui-même avait envoyé le tweet ou si c'était le résultat d'un piratage. L'entreprise n'a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires sur la probabilité qu'elle redevienne une entreprise privée, le calendrier potentiel pour sa sortie de la cote ou sur les sources de financement auxquelles Musk fait référence.

Musk a également déclaré mardi sur Twitter qu'il créera un "fonds spécial" si l'entreprise sort de la cote afin que les actionnaires actuels de Tesla puissent conserver leurs investissements dans l'entreprise. Il a ajouté que les nouveaux investisseurs auraient la possibilité d'acheter des actions environ une fois tous les six mois.

"Mon espoir est que tous les investisseurs actuels restent avec Tesla même si nous sommes privés. Créerait un fonds spécial permettant à n'importe qui de rester avec Tesla. C'est déjà le cas avec l'investissement SpaceX de Fidelity", a-t-il dit.

Musk a également déclaré qu'il appréciait les actionnaires de la société et "assurera leur prospérité dans n'importe quel scénario".

Tesla est coté en Bourse depuis 2010. La société avait une capitalisation boursière de plus de 60 milliards de dollars, mardi après-midi sur la cote Est américaine française. Son cours a atteint 371,15 dollars après le tweet de Musk.

Musk a dit par le passé qu'il aimerait sortir Tesla de la cote.

"J'aurai aimé que Tesla soit une entreprise non-cotée", avait déclaré Musk dans une interview à Rolling Stone publiée en novembre 2017. "Ça nous rend moins efficace d'être une entreprise cotée."

Musk a déclaré à plusieurs reprises que Tesla deviendra rentable d'ici la fin de l'année et n'aura pas besoin de lever des fonds supplémentaires, malgré un burn rate en progression sur plusieurs trimestres.

Fin juin, Tesla a atteint son objectif de fabriquer 5000 berlines Model 3 en une semaine. Musk avait annoncé que l'entreprise atteindrait ce chiffre fin de 2017, et que le maintien d'un tel taux de production est essentiel pour que Tesla devienne rentable.

Le Financial Times a révélé mardi que le fonds souverain de l'Arabie Saoudite a acquis une participation de 2 milliards de dollars dans la société. Le fonds possède entre 3 % et 5 % des actions totales de Tesla, ce qui signifie que la participation vaut probablement entre 1,7 et 2,9 milliards de dollars.

Tesla a annoncé une perte ajustée par action de 3,06 $ pour le deuxième trimestre, supérieure aux attentes des analyste et un chiffre d'affaires de 4 milliards de dollars, ce qui dépasse les prévisions des analystes. La société a dit s'attendre à être rentable au cours du second semestre 2018.

"A l'avenir, nous pensons que Tesla peut réaliser des bénéfices trimestriels continus, hors cas de force majeure ou ralentissement économique, tout en continuant à croître à un rythme rapide", a déclaré la société dans la publication de ses résultats.

Vous pouvez lire le mail d'Elon Musk à ses employés ci-dessous:

Plus tôt aujourd'hui, j'ai annoncé que j'envisage de retirer Tesla de la cote au prix de 420 $/action. Je voulais vous faire connaître ma raison et la raison pour laquelle je pense que c'est la meilleure voie à suivre.

Tout d'abord, la décision finale n'a pas encore été prise, mais la raison en est de créer l'environnement qui permettra à Tesla de fonctionner au mieux. En tant que société cotée, nous sommes soumis à des fluctuations sauvages du cours de nos actions, ce qui peut être une distraction majeure pour tous ceux qui travaillent chez Tesla, qui sont tous actionnaires. Le fait d'être coté nous soumet également au cycle trimestriel des résultats qui exerce une pression énorme sur Tesla pour qu'elle prenne des décisions qui peuvent être justes pour un trimestre donné, mais pas nécessairement sur le long terme. Enfin, en tant qu'action la plus vendue à découvert de l'histoire du marché boursier, être coté signifie qu'un grand nombre de personnes sont incitées à attaquer l'entreprise.

Fondamentalement, je crois que nous sommes les meilleurs quand tout le monde est concentré sur l'exécution, quand on peut rester concentré sur notre mission à long terme, et quand il n'y a pas d'incitations perverses pour les gens d'essayer de nuire à notre projet.

C'est particulièrement vrai pour une entreprise comme Tesla qui a une mission à long terme et tournée vers l'avenir. SpaceX est un exemple parfait: il est beaucoup plus efficace sur le plan opérationnel, et cela est dû en grande partie au fait qu'il s'agit d'une société non-cotée. Cela ne veut pas dire qu'il sera logique que Tesla reste durablement non-coté. À l'avenir, une fois que Tesla entrera dans une phase de croissance plus lente et plus prévisible, il sera probablement logique de revenir en Bourse.

Voici ce que, selon moi, le fait d'être non-coté signifierait pour tous les actionnaires, y compris tous nos employés.

Tout d'abord, je voudrais structurer cela de manière à ce que tous les actionnaires aient le choix. Soit ils peuvent rester investisseurs dans un Tesla non-coté, soit ils peuvent vendre au prix de 420 $ par action, ce qui représente une prime de 20 % sur le cours de l'action après la notre publication de nos résultats du deuxième trimestre (qui avait déjà augmenté de 16 %). J'espère que tous les actionnaires resteront, mais s'ils préfèrent vendre, cela permettrait de le faire avec une belle prime.

Deuxièmement, mon intention est que tous les employés de Tesla restent actionnaires de l'entreprise, comme c'est le cas chez SpaceX. Si nous devenions une entreprise privée, les employés pourraient encore vendre périodiquement leurs actions et exercer leurs options. Cela vous permettrait de partager la valeur croissante de l'entreprise que vous avez tous travaillé si dur pour construire au fil du temps.

Troisièmement, l'intention n'est pas de fusionner SpaceX et Tesla. Ils continueraient d'avoir des structures d'actionnariat et de gouvernance distinctes. Cependant, la structure envisagée pour Tesla est similaire à bien des égards à la structure de SpaceX: les actionnaires externes et les actionnaires salariés ont la possibilité de vendre ou d'acheter environ tous les six mois.

Enfin, cela n'a rien à voir avec le fait d'accumuler du contrôle pour moi-même. Je possède maintenant environ 20 % de l'entreprise, et je n'envisage pas qu'elle soit sensiblement différente après la conclusion d'une transaction.

Fondamentalement, j'essaie d'obtenir un résultat où Tesla peut fonctionner au mieux, à l'abri des distractions et des pensées à court terme, et où il y a le moins de changements possibles pour tous nos investisseurs, y compris tous nos employés.

Cette proposition de retrait de la cote serait finalisée par un vote de nos actionnaires. Si le processus se termine comme je m'y attends, un Tesla non-coté serait en fin de compte une énorme opportunité pour nous tous. Quoi qu'il en soit, l'avenir est très prometteur et nous continuerons à nous battre pour accomplir notre mission.

Merci,
Elon

Version originale: Mark Matousek/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 12 livres que tout le monde devrait lire selon Elon Musk

VIDEO: Voici l’ultime sandwich pour vos barbecues entre amis — c’est le mélange parfait entre un hotdog et un hamburger