Jeff Bezos a interdit l'utilisation d'un outil très populaire à ses employés chez Amazon — les réunions se passent bien mieux depuis

Jeff Bezos, patron d'Amazon. Business Insider US

Si vous voulez travailler chez Amazon, il va falloir vous y faire: les présentations PowerPoint y sont strictement interdites.

Jeff Bezos est le premier patron de la tech à s'être fait connaître pour son aversion pour ces présentations projetées en réunion, souvent sous forme de listes et de mots-clé. 

Si ses employés ont une idée à présenter, ils sont invités à la développer à l'écrit, en un mémo de quatre à six pages. En 2015, on apprenait d'ailleurs comment se déroule une réunion chez Amazon:

  • Quelqu'un a écrit un mémo,
  • les autre employés passent les 20 premières minutes de la réunion à lire le mémo,
  • puis ils posent des questions à l'auteur-e du mémo.

Ce fonctionnement est tellement ancré dans les moeurs d'Amazon que lorsque Forbes a récemment demandé à Lara Aldag, directrice exécutive au sein de l'entreprise, ses trois stratégies pour écrire une proposition de projet, c'est le premier élément qu'elle a listé: "Vous pouvez oublier les PowerPoint."

Dans un email de juin 2004 à son équipe de direction intitulé "il n'y aura plus de présentations PowerPoint", Bezos a expliqué pourquoi il n'appréciait pas ce mode de communication — ni les listes à puces:

"Les présentations de type Power Point donnent parfois l'autorisation de faire l'impasse sur certaines idées, d'aplanir les niveaux d'importance et d'ignorer le fait que les idées sont interconnectées."

Et de continuer:

"Il est plus dur d'écrire un mémo de 4 pages qu'un PowerPoint de 20 pages, parce que la structure narrative d'un bon mémo vous force à plus réfléchir ainsi qu'une meilleure hiérarchisation des informations."

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Jeff Bezos a parfaitement résumé ce que vous devez savoir sur l'intelligence artificielle

VIDEO: Le boxing yoga est un sport qui mélange postures de yoga et boxe — voici à quoi ça ressemble

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

Les meilleures astuces d'entrepreneurs pour gagner du temps

16 Commentaires

  1. Anne-Marie Wolff

    Enfin un patron qui a compris qu'en supprimant les PowerPoint on évitait enfin les réunions stériles pour passer directement à l'action ! Bravo...

  2. Jbckr

    Il y a 3 fautes d'orthographe dans cet article, saurez-vous les trouver ? 🙂

  3. Benoit

    Il serait plus efficace d'envoyer le mémo avant la réunion
    Ainsi il y aurait des remarque plus réfléchies que celles faites a chaud et surtout ils n'y aurait pas 20mn de réunion ou chacun lit le mémo

    • Fabrice

      Depuis quand les gens lisent les mémos ?

      Depuis qu'on leur donne le temps en début de réunion. CQFD.

  4. Pascal

    C'est l'alternative "oral ou écrit." Souvent mal employé, powerpoint -- ou plus généralement le transparent -- est une béquille permettant de réaliser une présentation orale, et d'en garder une (mauvaise) trace écrite. La lecture d'un mémo, suivi de questions, inverse l'ordre : d'abord l'écrit, puis l'oral. L'important est surtout de ne pas s'engluer dans une routine : veiller à ce que les mémos soient lus, les présentations écoutées et les questions de vraies questions, pas posées uniquement pour se faire bien voir du patron.
    Je crains qu'à la longue, les réunions sans powerpoint virent tout autant à la messe que les autres : lecture d'un mémo (les auditeurs se creusant désespérément la tête pour trouver une question pertinente), questions / réponses, etc... jusqu`à l'amen final, où les employés peuvent se mettre à leur travail : rédiger le mémo pour la prochaine réunion. La véritable maladie est surtout la réunionnite, et je serais surpris qu'Amazon en soit indemne ; la forme des interventions en réunion importe assez peu.

  5. Rosette

    Quelque soit la forme que peut prendre une réunion l essentiel est l interactivité dans le groupe hors d une routine

  6. Jean Aymare

    Tout cela est parfaitement idiot et à l'image de l'entreprise actuelle: tout dans la "mode" managériale, avec la recherche d'un leadership démarquant sur les autres.
    L'important n'est pas d'utiliser ou de ne pas utiliser powerpoint mais de donner du sens aux supports utilisés. Ainsi le problème d'une réunion est surtout dans l'organisation intrinsèque de celle-ci, sa gestion, et celle des outils mis à disposition. Bref, pas de recettes miracles, pas de modes, mais la recherche permanente de sens, point oublié depuis longtemps dans pas mal d'endroits, au profit de routines faciles.

  7. Solenne Brosse

    Une bonne méthode pour passer d'une réunion souvent "spectateur" à une réunion proactive 😉 très bonne idée.
    Un mémo demande beaucoup plus de recherche avant de pouvoir exposer sa proposition.

  8. Pascal G

    En espérant que cette originalité ne sera pas celle qui marquera l'histoire de Jeff Bezos. Chez nous notre manager nous interdit d'utiliser Amazon pendant nos réunions de département.

  9. chapin

    Remettre les "board" à la lecture des mémos et à leur commentaire, échanger sur des idées, décider de la meilleure orientation en conservant le Powerpoint pour l'exposé de données pures. Prendre du recul pour donner du sens en forçant le présentateur à mettre sur la page ses idées et orientations pour que les lecteurs soient amenés à adhérer ... le Powerpoint a rendu les "board" passifs, ils regardent défiler les pages en s'arrétant ici ou là sans souvent que l'essentiel soit traité. Travailler le fond dans une société de communication ... c'est un réflexion à mener en effet.

  10. Emilie Lion

    Les bonnes vieilles méthodes auraient-elles du bon finalement ?

  11. Lydia

    Enfin un patron qui a une bonne idée à partager

  12. philippe bauer

    flute! je venais juste de denicher un super bouquin sur Amazon "power point pour les nuls" ....plus que 1exemplaire....

  13. Atchadaban Touré

    Tout à fait d’accord avec Jeff Bezos.
    Le PowerPoint ne peut être tenu pour responsable du laxisme d’une présentation, il permet en revanche de le camoufler. Tandis que la rédaction d’un mémo oblige à la réflexion, exige un minimum de cohérence, avec le PowerPoint, le politicien de l’entreprise qui ne fait que brasser de l’air ou le collaborateur paresseux qui attend que d’autres développent ses idées à sa place s’en sort facilement. Simplement en listant des propositions farfelues.
    Mieux, une réunion n’est pas l’endroit idéal pour une réflexion approfondie. Même si à l’heure du "tout créatif" certains prétendent élaborer des stratégies au cours de séances de brainstorming.

    À titre personnel j’ai expérimenté l’efficacité du mémo. C’était en 2016, à l’occasion d’un projet. Des collaborateurs qui vous informent, très excités, qu’ils ont une brillante idée. À la rencontre, à deux ou élargie, ils vous balancent la belle idée, toute brute. À l’oral bien entendu.
    Ah, très belle idée mais est-ce que vous avez analysé un peu sa faisabilité ?
    Oui, parce que, parce que, parce que… Généralement c’est du copier-coller d’une idée pêchée ailleurs.
    Alors mets-la par écrit avec tous les arguments.
    Mais je pensais qu’on allait échanger là-dessus d’abord, le management de proximité, le collaboratif… !
    Je leur dis : mon frère, te fâches pas, c’est parce que je trouve ton idée intéressante que je te demande de la creuser un peu plus. Imagines par exemple que je soulève toute de suite une objection à laquelle tu n’avais pas pensé : la belle idée tombe l’eau. Alors vas approfondir la réflexion, retournes là dans tous les sens, débusques toutes les objections. Lèves celles qui peuvent l’être. Les autres contournes les si c’est possible. Si l’obstacle est financier, ne te décourages pas, proposes des alternatives de financements…
    Malheureusement beaucoup détestent la rédaction et encore plus l’effort de réflexion. Alors, où en êtes-vous avec le mémo ? Oh je me suis rendu que l’idée n’était pas aussi bonne qu’elle laissait paraître.
    Vous n’avez pas idée du nombre d’idées farfelues qui polluent les ordres du jour.

Laisser un commentaire