Anthony Attia, PDG d'Euronext Paris.

  • Hermès remplace LafargeHolcim dans le CAC 40 lundi 18 juin.
  • C'est le Conseil scientifique d'Euronext qui s'est prononcé en faveur de ce changement au sein de l'indice.
  • Le patron d'Euronext Paris, Anthony Attia, nous explique pourquoi et comment cette décision a été prise. Et plus globalement, en quoi consiste ce Conseil scientifique et comment il fonctionne.

Le 7 juin 2018, Euronext a annoncé la sortie du cimentier LafargeHolcim du CAC 40, au bénéfice d'Hermès, qui fait son entrée dans l'indice phare de la Bourse de Paris ce lundi.

Pour établir quelles permutations doivent être effectuées au sein du CAC 40 et des autres indices de la famille CAC (CAC Next 20, CAC Large 60, SBF 120...), l'opérateur boursier s'appuie sur des règles de calcul mathématiques transparentes, liées à la capitalisation boursière des sociétés cotées, leur liquidité et leur flottant.

LafargeHolcim a vu sa liquidité baisser sensiblement, tandis que le cours de Bourse et la liquidité d'Hermès ont augmenté au cours du dernier trimestre. Résultat, le groupe de luxe a logiquement pris la place de la société franco-suisse dans le CAC 40.

Mais l'entrée et la sortie des valeurs au sein de l'indice ne se résument pas à des formules mathématiques. Elles sont aussi le fruit d'une appréciation humaine. En l'occurence, du Conseil scientifique d'Euronext. Le PDG de l'opérateur de la Bourse de Paris, Anthony Attia, nous a expliqué comment fonctionne ce conseil et pourquoi il ne subit a priori pas de pressions pour favoriser telle ou telle société cotée.

Business Insider France: Qui sont les membres du Conseil scientifique d'Euronext?

Anthony Attia: Nous préférons limiter la diffusion de l’identité des membres du Conseil afin d’éviter qu'ils soient sollicités à l’approche des révisions et pour garantir une sérénité dans le processus de décision.

Combien sont-ils?

Il y a entre trois et huit membres du conseil. Ils votent pour prendre des décisions, adoptées à la majorité, sur la base des classements présentés par Euronext. Chaque membre dispose d’une seule voix. Euronext n'a pas de droit de vote. Le conseil examine l'ensemble des huit indices de la famille CAC.

Quelle est leur formation?

Nous équilibrons les compétences au sein du conseil, entre des membres qui connaissent bien les marchés, avec des parcours académiques, donc des professeurs d'universités ou d'écoles de commerce spécialisés dans les marchés financiers, de grands experts de l'analyse financière, par exemple des analystes reconnus qui n’exercent plus, et des statisticiens.

Qu'est-ce qui garantit leur indépendance?

Le conseil est constitué d’experts indépendants, non-salariés d’Euronext et non rémunérés. Nous avons des critères importants de gestion des conflits d'intérêt. Nous devons nous assurer que les membres du conseil n'ont pas d'investissement financier dans les sociétés du CAC 40.

Quelle est la différence entre les révisions trimestrielles de l'indice et la révision annuelle effectuée en septembre?

Dans la révision trimestrielle, nous examinons les permutations des sociétés au sein des indices. Dans la révision annuelle, nous ajoutons certains critères qui mesurent la performance des valeurs dans l'année, dont la vélocité, calculée quotidiennement en divisant le nombre d'actions échangées par le nombre d'actions cotées. 

"Il y a une zone tampon dans le classement des valeurs, à l'intérieur de laquelle le conseil peut avoir une discussion."

Quels éléments peuvent entraîner un débat au sein du conseil, au sujet de l'intégration ou de la sortie d'une valeur dans le CAC 40?

La plupart du temps la décision est mécanique, à partir de critères mathématiques. Mais il peut y avoir des cas particuliers, quand on assiste à des opérations de fusion et d'acquisition, qui nécessitent une discussion au sein de ce conseil de sages. 

Par exemple, la société australienne Westfield vient d'être rachetée par Unibail-Rodamco, membre du CAC 40. Cette fusion donne naissance à une forme d'actions particulière, "les actions jumelées" non prévues dans les règles. Ce véhicule a été soumis au conseil, qui a pris la décision de l'admettre au sein de l'indice 40.

Il y a aussi une zone tampon dans le classement des valeurs, entre la 36ème et la 45ème place, à l'intérieur de laquelle le conseil peut avoir une discussion sur la pertinence d'effectuer une permutation, pour éviter l'entrée d'une société un trimestre et sa sortie dès le trimestre suivant. Une opération ponctuelle peut par exemple entraîner une liquidité accrue à un moment donné, qui retombe à un niveau normal quelques jours plus tard.

Qu'est-ce que l'intégration dans l'indice apporte à une société?

Quand une société intègre un indice, elle gagne en visibilité auprès des investisseurs, car ils vont s'intéresser aux valeurs qui compose cet indice pour suivre la performance d'un secteur ou d'un groupe de sociétés cotées.

Cela apporte aussi de la liquidité, des volumes, parce que pour certains indices dont le CAC 40, beaucoup de produits structurés et des ETF (fonds indiciels) sont lancés. Donc mécaniquement, cela draine des flux d'investissement. Au total, sur les 6000 produits qui touchent de près ou de loin à l'indice CAC 40, nous avons eu un volume d'échanges quotidien de 3,42 milliards d'euros en 2017. C'est l'indice national le plus traité d'Europe. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Euronext vient d'intégrer Hermès dans le CAC 40 — voici comment est révisé l'indice chaque trimestre

VIDEO: Ce pont de verre en Chine était le plus haut et le plus long du monde — voici pourquoi il a fermé